États-Unis : «Jamais les mensonges n'ont été aussi bien propagés»

le
0
De l'avis des experts, l'élection présidentielle américaine déploie un niveau d'arguments malhonnêtes rarement atteint. Les débats Obama-Romney, dont le premier a lieu mercredi, pourraient donner lieu à une nouvelle escalade.

Le premier des trois débats télévisés opposant les prétendants à la Maison-Blanche a lieu mercredi à l'université de Denver. Donnant la couleur, Mitt Romney a déploré d'avance un rival «professant des arguments faux». Une posture qui montre à quel point le mensonge s'est immiscé dans la campagne. «Il n'existe pas de méthode scientifique pour mesurer le degré d'affabulation d'une campagne à l'autre, mais, en 42 ans de métier, je n'ai jamais vu pire», a témoigné au Figaro Brooks Jackson, rédacteur en chef du site de vérifications factcheck.org.

«Mentir en politique n'est pas nouveau, les Grecs, qui ont inventé la démocratie, le faisaient, déjà, il y a 2 500 ans», pointe-t-il. «Plus les enjeux sont importants, plus chaque candidat est tenté de déformer la réalité. Un ou deux points séparent Obama de Romney. Quand on est aux abois, on commet des actes désespérés» résume Brooks Jackson.

Super-PAC et réseaux sociaux, vecteurs essentiels

Conséquenc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant