Etats-Unis: il tue sa femme et publie une photo du corps sur Facebook

le
0
Etats-Unis: il tue sa femme et publie une photo du corps sur Facebook
Etats-Unis: il tue sa femme et publie une photo du corps sur Facebook

Un homme qui a publié une photo du cadavre ensanglanté de sa femme sur Facebook avant d'avouer son crime à la police, a été inculpé d'assassinat vendredi à Miami et emprisonné, selon une source judiciaire.Derek Medina, 31 ans, qui portait une camisole noire réservée aux détenus sous surveillance anti-suicide, a comparu devant une juge qui l'a inculpé de l'assassinat de sa femme, Jennifer Alfonso.Il encourt la peine de mort et comparaîtra devant une autre juge, Teresa Pooler, dans 21 jours. Au cours de son interrogatoire jeudi par la police, l'homme avait reconnu avoir tiré plusieurs fois sur son épouse, Jennifer Alfonso, âgée de 26 ans, lors d'une violente dispute au cours de laquelle elle le menaçait avec un couteau. Selon la déposition divulguée vendredi par la police, l'homme a raconté avoir récupéré le couteau, l'avoir rangé dans un tiroir de la cuisine puis avoir reçu plusieurs coups de poing de sa femme. Il a reconnu avoir tiré ensuite plusieurs coups de feu sur son épouse. Avant de se rendre à la police jeudi matin, Medina avait pris une photo du cadavre de sa femme et l'avait publiée sur sa page Facebook assortie de la légende "Paix à ton âme Jennifer Alfonso".Vendredi, la police a demandé à Facebook de fermer le compte de Derek Medina mais la page était toujours consultable vendredi après-midi. Peu avant, ce dernier avait confessé son crime sur internet: "Je vais aller en prison ou être condamné à mort pour avoir tué ma femme, je vous aime mes amis, vous allez me manquer, prenez soin de vous, les gens de Facebook vous allez me voir aux informations"."Ma femme me battait, je ne peux supporter un tel abus voilà pourquoi j'ai fait ce que j'ai fait. J'espère que vous me comprendrez", ajoutait-il. Peu après, Medina s'est rendu chez une tante pour lui confesser son crime puis retrouvé son père avec qui il s'était rendu à la police, ont rapporté les médias. Au domicile du couple, la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant