Etats-Unis : Ikea rappelle des commodes à la suite d'accidents mortels

le
1
Etats-Unis : Ikea rappelle des commodes à la suite d'accidents mortels
Etats-Unis : Ikea rappelle des commodes à la suite d'accidents mortels

Six cas d'enfants morts écrasés par leur commode depuis 2003, aux Etats-Unis... C'est ce qui a poussé Ikea à prendre une mesure exceptionnelle, en rappelant en Amérique du Nord, toutes les commodes de la gamme Malm concernées par ces accidents où le meuble bascule au sol pour des raisons diverses. L'enseigne, numéro un mondial de l'ameublement en a fait l'annonce ce mardi.

 

Ikea a été informé en mars de la mort d'un jeune enfant, après cinq autres décès entre 2003 et 2014, tous aux Etats-Unis. « Aucune de ces commodes n'était attachée au mur d'après les informations que nous avons », alors que la notice de montage le demande, a souligné la porte-parole d'Ikea Group, Kajsa Johansson.

 

Campagne pour alerter les parents

 

Sur Twitter, Ikea a invité les familles de sécuriser ce type de commode. Ikea a indiqué avoir vendu plus de 147 millions de commodes dans le monde ces treize dernières années, dont plus de la moitié (78 millions) de la gamme Malm. « Les commodes Ikea satisfont aux obligations de stabilité sur tous les marchés où elles sont vendues », précise Kajsa Johansson, ajoutant que le rappel se conformait à la norme nord-américaine, juridiquement non contraignante.

 

Help prevent furniture tip-over injuries & deaths by sharing these tips with friends. https://t.co/8im3o71PgR pic.twitter.com/QqD49aVAHO

— IKEA USA (@IKEAUSA) 27 juin 2016

 

Lundi soir, les médias américains avaient relayé le témoignage de la mère d'un petit garçon décédé après avoir vraisemblablement tenté de grimper sur l'une de ces commodes.

À l'été 2015, Ikea avait déjà lancé aux Etats-Unis et au Canada une campagne pour inciter les propriétaires de ces commodes de modèle Malm à les attacher au mur. Mais un dirigeant d'Ikea a expliqué à NBC que ça n'avait pas suffi. « S'il vous plaît, retirez-les de votre chambre », a demandé Lars Peterson, le président d'Ikea ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. il y a 11 mois

    S'il faut les retirer de la chambre, il vaut peut-être mieux ne pas les acheter!