Etats-Unis : Hollande accueilli en grande pompe à la Maison-Blanche

le
0
Etats-Unis : Hollande accueilli en grande pompe à la Maison-Blanche
Etats-Unis : Hollande accueilli en grande pompe à la Maison-Blanche

Le président François Hollande est arrivé mardi matin à la Maison-Blanche où il a été accueilli par Barack et Michelle Obama au deuxième jour d'une visite d'Etat riche en symboles et en décorum.

Les deux présidents, qui doivent s'entretenir dans le Bureau ovale en fin de matinée, ont écouté les hymnes nationaux sous un soleil radieux. La journée s'achèvera par un fastueux «dîner d'Etat» en présence de 300 invités. 

Dans son discours d'accueil, le président Obama a rappelé les liens entre les deux pays à travers l'histoire et évoqué le rôle de la France dans le monde aujourd'hui comme régulateur du monde : «Davantage de nations doivent prendre leurs responsabilités, faire preuve de leadership, et c'est ce que font ensemble les Etats-Unis et la France».

«Faisons plus de choses ensemble», s'est écrié M. Obama, qui aussi dit «liberté, égalité, fraternité» avec un fort accent, sur fond de Maison Blanche pavoisée de drapeaux français et américains, face à une centaine de soldats en grand uniforme et au garde-à-vous. Le dirigeant américain avait d'ailleurs commencé son discours par un «Bonjour» suivi en anglais de « C'est à peu près la seule chose que je connaisse en français».

Après quelques phrases balbutiantes en anglais, François Hollande a lui salué «la grande hospitalité du président américain et des autorités». Avant de mentionner les liens étroits entre les deux nations : «Chaque pays sait ce qu'il doit à l'autre, c'est à dire notre liberté» a rappelé le chef d'Etat français. «Nous sommes ensemble pour combattre le terrorisme, ensemble pour répondre à la menace de la prolifération des armes nucléaires et chimiques, ensemble pour résoudre les crises du Proche-Orient, ensemble pour trouver une solution en Syrie, ensemble pour le développement de l'Afrique, ensemble, toujours ensemble, pour lutter contre le réchauffement climatique», a-t-il lancé sous quelques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant