Etats-Unis : état d'urgence après une contamination de l'eau au plomb à Flint

le
0
Etats-Unis : état d'urgence après une contamination de l'eau au plomb à Flint
Etats-Unis : état d'urgence après une contamination de l'eau au plomb à Flint

Le président Barack Obama a décrété samedi l'état d'urgence dans le Michigan à la demande du gouverneur de l'Etat, pour faire face à des besoins urgents après la contamination des eaux potables de la ville de Flint.

«La décision du président autorise le Département de la sécurité intérieure et l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA) à coordonner les efforts pour soulager les souffrances de la population locale en fournissant l'aide nécessaire et en prenant les mesures urgentes requises», indique la Maison Blanche.

Après avoir ignoré pendant des mois les demandes de la population qui affirmait que leur eau les rendait malades, le gouverneur (Républicain) du Michigan Rick Snyder avait finalement déclaré début janvier l'état d'urgence sanitaire à Flint, une ville de cent mille habitants. Cette mesure avait été annoncée après l'ouverture par le ministère américain de la Justice d'une enquête sur la gestion de la crise de l'eau potable qui a notamment entraîné une augmentation des empoisonnements au plomb chez les enfants de la ville.

Des taux élevés de plomb chez les enfants

Tout semblerait provenir d'un changement de l'approvisionnement en eau décidé pour des raisons purement budgétaires. En 2011, le gouverneur Snyder avait nommé un contrôleur financier pour reprendre en main les finances publiques de la ville. Pour réduire ses coûts de fonctionnement, la municipalité avait commencé trois ans plus tard à puiser son eau dans la rivière locale plutôt que de continuer de l'acheter auprès de Détroit. Mais l'usine de traitement de Flint ne pouvait pas techniquement produire une eau aux normes de qualité locales et fédérales, selon une action en justice intentée par l'Association américaine des libertés civiles.

Peu après ce changement, les habitants de Flint ont commencé à se plaindre de la qualité de l'eau, responsable selon eux de vomissements, de pertes de cheveux et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant