Etats-Unis : Donald Trump promet d'annuler l'accord de Paris sur le climat une fois élu

le
1
Donald Trump lors d'une conférence de presse jeudi 26 mai à Bismarck (Dakota du Nord).
Donald Trump lors d'une conférence de presse jeudi 26 mai à Bismarck (Dakota du Nord).

Le candidat républicain a dévoilé jeudi la politique énergétique qu’il mènerait s’il était élu. Selon lui, les règles visant à limiter le réchauffement climatique vont « tuer l’emploi et le commerce ».

Jusqu’à présent, Donald Trump avait assez peu loquace sur la politique énergétique qu’il mènerait s’il était élu à la Maison Blanche. Le candidat républicain, qui a atteint officiellement, jeudi 26 mai, la majorité de délégués requise pour l’investiture de son parti à l’élection présidentielle du mois de novembre, a dévoilé le même jour à Bismarck (Dakota du Nord) les grandes lignes de son programme dans ce domaine. Celui-ci est sans ambiguïté : l’objectif est de déréguler à tous crins le secteur pour exploiter au maximum les ressources présentes dans le sous-sol américain et rendre les Etats-Unis indépendants sur le plan énergétique.

M. Trump veut faire de l’énergie « un objectif de politique étrangère et un objectif stratégique », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse. Pour lui, « il faut se débarrasser de certaines régulations », estimant que « le gouvernement fédéral doit se tenir à l’écart du secteur de l’énergie ». « Je vais annuler l’accord de Paris sur le climat », a-t-il ainsi promis. Selon lui, les règles visant à limiter le réchauffement climatique adoptées en décembre lors de la COP21 vont « tuer l’emploi et le commerce », ajoutant que « cet accord donne à des bureaucrates étrangers le contrôle sur la façon et la quantité d’énergie que nous pouvons consommer dans notre pays. Pas question ! », s’est-il enflammé.

Ressusciter le projet d’oléoduc Keystone XL Le candidat républicain s’est dit en outre prêt à revenir sur bon nombre de décisions prises par...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    A propos d'ABR-UTI Fini, Spartaku, nous avons le président donc ses électeurs qui le sont encore plus de Trump, au moins de ce côté là, c'est encore nous qui sommes plus forts que les US et 4 ans que ça dure.