Etats-Unis : dix-neuf élèves poignardés dans un lycée près de Pittsburgh

le
0
Etats-Unis : dix-neuf élèves poignardés dans un lycée près de Pittsburgh
Etats-Unis : dix-neuf élèves poignardés dans un lycée près de Pittsburgh

Dix-neuf lycéens américains et un agent de sécurité ont été blessés mercredi matin, poignardés par un élève qui a été arrêté peu après dans un lycée proche de Pittsburgh, dans l'est des Etats-Unis. Quatre des lycéens blessés, âgés de 14 à 17 ans, sont dans un état critique, a précisé le chef de la police de Murrysville, Thomas Seefeld, dans une conférence de presse. L'agresseur est un lycéen de 16 ans, arrêté peu après sur place, a-t-il ajouté. Il avait sur lui deux couteaux.

«Le jeune est entré dans le hall avec deux couteaux, et a blessé les gens», a-t-il expliqué. Les raisons de son acte, qui a eu lieu vers 07H15 à la Franklin Regional high school de Murrysville, avant le début des classes, n'ont pas encore été élucidées. «Cela fait partie de l'enquête», a précisé le chef de la police. La plupart des victimes ont été atteintes à l'abdomen et au torse.

L'attaque était terminée vers 7h45 (14h45 en France), et le suspect a été maîtrisé et arrêté presque immédiatement après, a précisé un porte-parole des services de secours locaux, Dan Stevens. Le drame s'est joué dans les couloirs et plusieurs salles de cours, les élèves courant pour échapper à leur agresseur. «Quatre des élèves ont été évacués par hélicoptère», a encore précisé Dan Stevens.

Plusieurs blessés graves

«Le personnel de l'école est très préparé aux urgences (...) et aussi malheureux que soient (les événements d'aujourd'hui) cela aurait pu être bien pire», a ajouté le chef de la police, saluant la réaction de tous les intervenants après le drame. Les victimes ont été dirigées vers au moins quatre hôpitaux de la région. Le lycée a été évacué et fermé, ainsi que toutes les écoles primaires du secteur. Deux lycéens, grièvement blessés, ont été immédiatement transportés au bloc opératoire, a précisé le chef du service de traumatologie de l'hôpital Forbes, Chris Kaufmann, qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant