Etats-Unis : des tornades font plusieurs morts dans l'Illinois

le
0
Etats-Unis : des tornades font plusieurs morts dans l'Illinois
Etats-Unis : des tornades font plusieurs morts dans l'Illinois

Des orages particulièrement violents et de fortes tornades ont atteint dimanche le Midwest, aux Etats-Unis, y provoquant d'importants dégâts et y faisant au moins deux morts, selon un bilan fourni par les autorités de l'Etat américain de l'Illinois, où se trouve Chicago. De nombreuses personnes seraient également portées disparues, laissant craindre un bilan plus lourd.

La mort d'une de ces deux personnes est intervenue près de la ville de Washington, dans l'Illinois, a annoncé à la chaîne de télévision CNN Jonathon Monken, le chef de l'Agence de gestion des situations d'urgence de cet Etat. En outre, au moins 37 personnes, dont sept grièvement blessées, étaient traitées au Centre médical OSF Saint Francis de Peoria, également dans l'Illinois, selon la chaîne de télévision News 25, affiliée à NBC.

Des voitures ont été retournées par le vent, des arbres déracinés et des lignes à haute tension ont cédé. Dans le centre de l'Illinois, des habitations ont été réduites à l'état de ruines, des toits ont été emportés et, dans certaines autres, il ne restait plus que les armatures en bois et les fondations en béton. Au total, 70 maisons ont été complètement détruites dans deux endroits distincts et des centaines endommagées.

Le gouverneur appelle les habitants à «rester chez eux»

Quatre abris de la Croix-Rouge ont été ouverts dans les zones sinistrées, où les vitrines de certains magasins ont été brisées.

La ligue nationale de football américain a de son côté été contrainte d'interrompre à Chicago un match entre les Chicago Bears et les Baltimore Ravens, qui n'a pu reprendre que deux heures plus tard. Les spectateurs avaient été priés de quitter les gradins et de s'abriter à l'intérieur.

Le gouverneur de l'Illinois, Pat Quinn, a appelé les habitants «à prêter attention aux messages d'alerte et à rester chez eux, à l'intérieur si possible».

A l'aéroport international Chicago O'Hare, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant