États-Unis : des parents se disputent autour des organes de leur fillette

le
0
Le beau-père de la petite Thaiya est poursuivi après la mort de la fillette.
Le beau-père de la petite Thaiya est poursuivi après la mort de la fillette.

Le calvaire aura duré cinq jours. Cinq jours pendant lesquels Thaiya Spruill-Smith, une petite fille de 2 ans déclarée en état de mort cérébrale, a été maintenue en vie artificiellement pendant que ses parents divorcés se déchiraient par avocats interposés. Sa mère, Teoka Spruill, 24 ans, souhaitait que l'on puisse prélever ses organes. "Je pense juste que ce serait une bénédiction pour une autre famille", a-t-elle dit dans une interview au New York Times. Mais son père, Terrell Smith, a refusé, disant qu'il était trop douloureux pour lui d'imaginer sa fille coupée en morceaux et ses organes distribués. "Elle est née ainsi, elle sera enterrée ainsi avec son corps, ses yeux," a-t-il expliqué. Du coup, le juge a demandé à l'hôpital de Brooklyn de maintenir la fillette sous ventilation artificielle, le temps de régler la dispute.

L'affaire est particulièrement sordide. La mère affirme que, mercredi, elle a laissé Thaiya, une gamine à couettes qui aimait Minnie et les brocolis, avec son beau-père pendant une heure. Quand elle est rentrée dans son HLM de Brooklyn, sa fille dormait. Puis elle s'est réveillée et a voulu du jus de pomme. Mais le lendemain, la mère l'a entendue haleter et a appelé une ambulance. À l"hôpital, les médecins ont noté diverses contusions et diagnostiqué une hémorragie cérébrale, mais n'ont rien pu faire pour la sauver. Elle a été déclarée vendredi soir en état de mort cérébrale. Dans le même...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant