Etats-Unis: des dépenses en ligne record pour le "Cyber Monday"

le
0
Etats-Unis: des dépenses en ligne record pour le "Cyber Monday"
Etats-Unis: des dépenses en ligne record pour le "Cyber Monday"

Les ventes en ligne ont atteint aux Etats-Unis lundi --pour la journée de soldes du "Cyber Monday", qui suit le long week-end de Thanksgiving-- un niveau record, en hausse de 16 à 18% selon les estimations.D'après le cabinet spécialisé ComScore, les ventes en ligne lundi ont atteint 1,7 milliard de dollars, soit un bond de 18% sur un an, ce qui en fait "le plus gros jour de dépenses sur internet jamais connu" aux Etats-Unis. Depuis le 1er novembre --considéré par ComScore comme le début de la saison des fêtes aux Etats-Unis--, les achats en ligne ont progressé de 8% sur un an à 23,9 milliards de dollars.Une autre enquête effectuée par la société Adobe Digital Index évalue la croissance des ventes du "Cyber Monday" à 16% sur un an, à 2,29 milliards de dollars, dopées par l'essor des achats sur appareils mobiles --tablettes ou smartphones. Ces derniers se sont envolés de 80% sur un an et représentent en tout 18,3% des ventes en ligne.L'enquête d'Adobe est basée sur l'analyse de 900 millions de visites sur 2.000 sites marchands lundi, et plus de trois milliards de visites depuis le jeudi de Thanksgiving.Le groupe informatique IBM a lui aussi constaté que "Cyber Monday" avait été la plus grosse journée de shopping en ligne de l'histoire, et son estimation de croissance est encore plus forte: +20,6% sur un an. IBM évalue la part des appareils mobiles à 17% des achats passés sur internet lundi, soit une croissance de 55,4% sur un an."Nous continuons à voir une progression spectaculaire (...) alors que le +Cyber Monday+ s'est révélé une fois de plus la journée vedette de cette saison des achats de Noël", a estimé Jay Henderson, cité dans le communiqué d'IBM.Le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart a lui aussi affirmé mardi que la journée de lundi avait été pour lui un record de ventes en ligne, sans donner de chiffres.Les analystes projettent une croissance de 3 à 4% sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant