Etats-Unis : dernière journée avant un blocage de l'Etat fédéral

le
0
Etats-Unis : dernière journée avant un blocage de l'Etat fédéral
Etats-Unis : dernière journée avant un blocage de l'Etat fédéral

Des centaines de milliers de fonctionnaires américains commencent ce lundi leur semaine de travail sans savoir s'ils reviendront travailler mardi. Les parlementaires ont jusqu'à minuit pour s'accorder sur un budget provisoire et empêcher une paralysie partielle de l'État fédéral.

Le Sénat devrait rejeter un projet de loi de finances adopté dans la nuit de samedi et dimanche par la Chambre des représentants, renvoyant ainsi les négociations à la case départ à moins de dix heures du début de l'exercice budgétaire 2014. Sans nouveaux crédits, les agences fédérales pourraient mettre en congés sans solde plus de 800 000 employés jugés non essentiels. Un acte d'«automutilation», a estimé le président Barack Obama. Un éventuel dénouement pourrait intervenir lundi soir, dans les toutes dernières heures précédant l'échéance.

«Nous savons ce qui va se passer. Le Sénat va revenir en session. La position de la Chambre (...) sera encore rejetée et nous nous retrouverons face à la perspective de l'arrêt des opérations gouvernementales», a estimé dimanche le sénateur démocrate Richard Durbin sur la chaîne CBS. Sur son compte Twitter, Barack Obama a appelé les élus du Congrès à «ne pas baisser le rideau sur l'économie américaine et sur le gouvernement».

Congress needs to hear this: Do not shut down the government. Do not shut down the economy. http://t.co/1AzLeJYsX7 #EnoughAlready? Barack Obama (@BarackObama) September 29, 2013

La Chambre a adopté un projet de budget de deux mois et demi, qui donnerait jusqu'au 15 décembre pour négocier un budget formel pour le reste de 2014. Mais, sous la pression des élus du Tea Party (un mouvement à la droite des républicains et défavorable aux dépenses publiques), deux amendements ont été ajoutés au texte: le report d'un an de l'entrée en vigueur (en 2015 au lieu de 2014) d'un volet central de la loi de réforme du système de santé signée par Barack ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant