États-Unis - Caroline du Sud : le pugilat républicain

le
0
Les deux candidats anti-establishment ont rompu leur pacte de non-agression à l'occasion du scrutin en Caroline du Sud.
Les deux candidats anti-establishment ont rompu leur pacte de non-agression à l'occasion du scrutin en Caroline du Sud.

À la veille du scrutin en Caroline du Sud, c'est la foire d'empoigne dans le Grand Old Party. Tous les candidats républicains s'insultent à qui mieux mieux par l'intermédiaire des médias, des spots télé, de Twitter et bien sûr des meetings électoraux. Et pour cause ! L'État, troisième des primaires, est faiseur de rois. Depuis 1980, le gagnant a toujours décroché l'investiture républicaine, sauf en 2012 où Mitt Romney est arrivé en seconde position. Ce qui donne en général une campagne particulièrement musclée et vicieuse. Cette année, c'est même pire, car au lieu d'un duel entre deux candidats, on assiste plutôt à une mêlée de rugby entre les six prétendants encore en lice.

La bataille la plus brutale se déroule entre Donald Trump, qui arrive loin en tête selon le dernier sondage CNN avec 38 % des intentions de vote, et Ted Cruz, à 22 %.

Crêpage de chignon entre Cruz et Trump

Le duo anti-establishment a longtemps évité de se crêper le chignon, mais alors que la campagne s'intensifie, le pacte de non-agression a volé en éclats. Depuis des semaines, le magnat de l'immobilier traite Cruz de « menteur », d'« instable » et même, lors d'un meeting, de « visqueux » et de « sale type » ! Et il menace de l'attaquer en justice parce qu'il est né au Canada donc, selon lui, inéligible à la présidence.

Ted Cruz de son côté redouble ses attaques. Après avoir remporté...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant