Etats-Unis : avec la crise, «l'opinion publique s'est radicalisée»

le , mis à jour à 09:37
1
Etats-Unis : avec la crise, «l'opinion publique s'est radicalisée»
Etats-Unis : avec la crise, «l'opinion publique s'est radicalisée»

La question sociale est au cœur de l'élection. Pourtant, l'économie américaine se porte bien...

Martin Bischoff. L'économie est en forme. Les statistiques ne sont pas toujours le reflet exact du marché de l'emploi, mais il est sûr que le chômage est au plus bas (4,9 % en juin). Même si le Brexit inquiète les chefs d'entreprise car les échanges et les investissements en Europe restent à des niveaux très élevés, la consommation se porte bien grâce à des cours du pétrole et des taux d'intérêt très bas. Néanmoins, jamais la question sociale n'a pris autant d'importance. Les Américains sont de plus en plus sensibles aux inégalités qui se creusent entre les plus aisés et le reste de la population. Et ce malaise explique en grande partie l'émergence de deux candidats comme Donald Trump et Bernie Sanders. Ce dernier a, certes, perdu les primaires démocrates mais Hillary Clinton à laquelle il s'est rallié a dû reprendre plusieurs de ses orientations.

 

L'émergence de la question sociale est un phénomène nouveau ?

Le problème des inégalités était déjà au cœur du premier et du second mandat de Barack Obama. Sa grande réforme, l'Obamacare, consistant à élargir l'accès des classes moyennes et pauvres à l'assurance maladie, avait pour objectif majeur de « solvabiliser » cette catégorie de la population qui n'est pas toujours couverte par les assurances privées ni par le Medicaid, réservé aux Américains les plus démunis. En raison notamment de l'opposition au Congrès et des compagnies d'assurances, l'impact de la loi est plus limité que prévu. Plus récemment, la crise des subprimes de 2008 a radicalisé l'opinion publique américaine, de droite comme de gauche. Malgré son manque d'organisation et d'objectifs clairs, le mouvement Occupy Wall Street en a été une des illustrations les plus spectaculaires. Même s'il fait moins l'actualité, ses revendications travaillent en profondeur la société ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 il y a 6 mois

    Réveillez vous les francais