Etats-Unis: Amazon demande des règles plus souples sur l'usage des drones

le
0
Etats-Unis: Amazon demande des règles plus souples sur l'usage des drones
Etats-Unis: Amazon demande des règles plus souples sur l'usage des drones

Le géant de la distribution Amazon a insisté mercredi sur la nécessité d'un changement significatif de la règlementation sur les drones aux Etats-Unis avant de pouvoir lancer dans le pays son service de livraison Prime Air en 30 minutes avec ces engins.Si la règlementation de l'Agence fédérale de l'aviation (FAA) sur les drones, en train d'être finalisée, est "adoptée comme dans son projet actuel, elle ne permettra pas à Prime Air d'opérer aux Etats-Unis", a indiqué le vice-président d'Amazon Paul Misener, lors d'une audition devant une commission de la Chambre des Représentants.Amazon, un acteur majeur dans l'utilisation civile de ces engins, reconnait les préoccupations de la FAA concernant la sécurité.Mais l'entreprise est en désaccord avec la proposition d'une règlementation demandant que ces drones ne puissent voler que si ils sont dans le champ visuel de ceux qui les commandent au sol, a affirmé M. Misener devant les élus de la commission des réformes gouvernementales.L'administrateur adjoint de la FAA Michael Whitaker a indiqué que la règlementation pour les drones pesant moins de 25 kg serait en place d'ici un an.A cause de cette absence actuelle de règlementation -- l'utilisation civile est quasi interdite mais de nombreuses exemptions sont accordées -- Amazon expérimente son système de livraison par drone à l'étranger, dont un lieu tenu secret en Colombie britannique au Canada.Pour M. Misener, les drones de Prime Air volent à 60 mètres d'altitude et grâce à une technologie de pointe, "peuvent opérer en toute sécurité à des distances de 16 km, bien au-delà du champ visuel".Pour Brian Wynne, président de l'association des fabricants Association for Unmanned Vehicle Systems International, ces engins "vont être une des industries les plus rapides à se développer de l'histoire américaine", fournissant quelque 82 milliards de dollars et 100.000 emplois à l'économie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant