États-Unis : à la convention républicaine, le désastre Melania Trump

le
0
Melania Trump, la femme de donald Trump, lors de la convention républicaine à Cleveland, dans l'Ohio, le 18 juillet.
Melania Trump, la femme de donald Trump, lors de la convention républicaine à Cleveland, dans l'Ohio, le 18 juillet.

Tout a commencé comme un générique de film en noir et blanc. Donald Trump est apparu dans l'ombre, dessiné en silhouette sur l'air de « We Are the Champions ». Peu à peu, les projecteurs se sont allumés et il a présenté « la prochaine First Lady ». Melania a alors fait son entrée dans une robe d'un blanc virginal aux drôles de poignets bouffants, très star tout droit sortie des pages de Vogue

. C'était le clou de la soirée. Jusqu'ici, alors pourtant que la campagne bat son plein, on a à peine vu et encore moins entendu Melania Trump. Elle n'était même pas présente sur la photo pour l'annonce de la nomination de Mike Pence comme colistier. Elle n'a jamais été très chaude pour que son mari se lance en politique et elle a toujours dit qu'elle n'aimait pas être sur le devant de la scène et qu'elle préférait s'occuper de leur fils de 10 ans. On murmure aussi qu'elle refuse de parler en public à cause de son fort accent slovène.

Lundi soir, lors de la convention républicaine à Cleveland, dans l'Ohio, les Américains découvraient donc Madame Trump, 46 ans. Mais ils sont restés un peu sur leur faim. Elle a esquissé rapidement les grandes lignes de sa vie façon rapport de gendarmerie : son enfance dans un « beau » petit pays ? la Slovénie ?, sa s?ur « incroyable », ses parents « merveilleux » qui lui ont inculqué plein de merveilleuses valeurs? Elle est devenue mannequin, a voyagé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant