Etats-Unis : à Ferguson, 15 arrestations après de nouvelles manifestations

le
0
Etats-Unis : à Ferguson, 15 arrestations après de nouvelles manifestations
Etats-Unis : à Ferguson, 15 arrestations après de nouvelles manifestations

Aux Etats-Unis, Ferguson et ses environs continuent d'être secoués par des manifestations. Vendredi soir, quinze personnes ont ainsi été arrêtées lors de nouveaux rassemblements contre la relaxe d'un policier blanc ayant abattu, en août, un jeune Noir désarmé dans cette banlieue de la ville de Saint Louis (Missouri, centre du pays).

«La police de Ferguson a demandé aux manifestants de quitter les rues. Certains ont ignoré les avertissements. Ils ont été interpellés», a expliqué la police sur Twitter. «Confirmation de 15 arrestations à Ferguson», a-t-elle ajouté plus tard.

Ces arrestations ont eu lieu après que des manifestants ont forcé un centre commercial de Saint Louis à fermer vendredi pendant deux heures, en plein milieu des soldes du «Black Friday», exigeant un boycott à la mémoire du jeune Noir. Le «Vendredi noir» intervient le lendemain de la fête de Thanksgiving et lance la période des achats de fin d'année.

Saint-Louis (Missouri, Etats-Unis), vendredi. Des manifestants s'allongent dans un centre commercial pour dénoncer la relaxe d'un policier blanc ayant abattu un jeune Noir désarmé. (AFP/Joshua Lott)

«Arrêtez le shopping et rejoignez le mouvement», ont scandé les manifestants, dont des enfants, qui sont restés vendredi pendant une heure dans le centre commercial. Une centaine d'entre eux se sont allongés par terre, comme morts, pendant quatre minutes et demi, pour symboliser les plus de quatre heures pendant lesquelles le corps de Michael Brown est resté en pleine rue après avoir été abattu. Par peur de débordements, des magasins du centre commercial avaient été fermés.

A New York, plusieurs personnes ont été arrêtées après qu'elles ont manifesté à l'intérieur du grand magasin Macy's, au c½ur de Manhattan, un des hauts lieux du shopping des lendemains de Thanksgiving. A Oakland, en Californie, des manifestants ont bloqué, pendant près de deux heures, une station du train ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant