Etats-Unis : 2016 s'annonce difficile pour le pétrole de schiste

le
0
Le gisement de pétrole de Monterey, en Californie. (© D. McNew / AFP)
Le gisement de pétrole de Monterey, en Californie. (© D. McNew / AFP)

Avec la neutralité bienveillante d'autorités désireuses d'indépendance énergétique, l'industrie pétrolière américaine a commencé à la fin des années deux mille à exploiter massivement un type peu exploré de gisements: le pétrole contenu dans les roches «étanches» comme les schistes.

Entre 2010 et 2015, ce type de pétrole est passé de quelques centaines de milliers de barils par jour (bj) à plus de quatre millions pour représenter désormais la moitié de la production américaine d'or noir, selon les estimations du département de l'Energie (DoE). Il joue à parts égales avec les gisements traditionnels comme ceux du golfe du Mexique.

La survie de nombreux groupes menacée

Problème pour l'industrie, surtout les petits producteurs attirés par cet eldorado : le pétrole de roches, dont l'exploitation comprend plusieurs particularités comme la fracturation hydraulique et des forages non plus verticaux mais horizontaux, coûte cher. Ce n'était pas grave en juin 2014, quand le pétrole atteignait une centaine de dollars le baril, ça l'est devenu quand il a chuté sous 50 dollars en 2015. Avec le récent plongeon autour de 30 dollars, la survie de nombreux groupes est menacée.

«Une hausse brutale des faillites semble inévitable pour 2016», ont prévenu les experts de la banque VTB, se faisant l'écho de chiffres du cabinet AlixPartners selon lesquels les producteurs américains de pétrole et de gaz

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant