État palestinien : pourquoi le débat s'invite en France

le
0
Les députés ont débattu d'un projet de résolution sur la reconnaissance d'un État palestinien.
Les députés ont débattu d'un projet de résolution sur la reconnaissance d'un État palestinien.

Vingt et un ans après les accords d'Oslo, qui devaient aboutir à la création d'un État palestinien sous cinq ans, celui-ci n'est pas près de voir le jour. Depuis 1993, les multiples négociations entre Israéliens et Palestiniens se sont toutes soldées par des échecs. Ce fut encore le cas au printemps dernier, malgré neuf mois d'efforts ininterrompus de la part du secrétaire d'État John Kerry. Mais ce dernier s'est heurté à un "mur" : la poursuite tous azimuts de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, pourtant illégale selon le droit international.

Le nombre de colons israéliens en Cisjordanie était en juin dernier de 382 031, soit une augmentation de 2 % en six mois, presque le double de la croissance démographique dans le reste du territoire israélien. À ces colons viennent s'ajouter les quelque 200 000 Israéliens installés à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël depuis 1967. Si Benyamin Netanyahou répète à l'envi qu'il est favorable à la solution à deux États, la réalité du terrain dit une tout autre vérité : la multiplication des implantations juives annihile simplement tout hypothétique État palestinien.

Offensive diplomatique palestinienne

Ce constat alimente la frustration des Palestiniens, quotidiennement soumis aux humiliations liées à l'occupation. Depuis cet été, pas un jour ne passe sans que des émeutes éclatent en territoire occupé, au rythme des annonces...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant