Etat islamique : nouvelles frappes américaines en Syrie, la coalition s'élargit

le
0
Etat islamique : nouvelles frappes américaines en Syrie, la coalition s'élargit
Etat islamique : nouvelles frappes américaines en Syrie, la coalition s'élargit

Les Etats-Unis ont mené dans la nuit de vendredi à samedi de nouvelles frappes aériennes en Syrie contre l'organisation Etat islamique (EI). Dans le même temps, trois pays, le Royaume-Uni, le Danemark et la Belgique viennent de se joindre à la coalition anti-jihadistes qui regroupe une cinquantaine de pays. Depuis le début de ces frappes en Syrie mardi, celles ci ont tué 141 jihadistes, parmi lesquels 129 étrangers dont 84 affiliés à l'EI selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des frappes en Syrie «presque continuelles». «Des opérations aériennes américaines sont en cours en Syrie», a déclaré dans la nuit à Washington un responsable américain de la Défense, sans donner de détails sur le nombre de frappes, les cibles visées ou la participation éventuelle d'autres pays. Ce responsable, parlant sous le couvert de l'anonymat, a souligné que ces opérations en Syrie étaient désormais «presque continuelles».

Selon une ONg, ces frappes ont visé la province syrienne de Homs (centre). Les raids ont également visé des positions de l'EI à Minbej, ville tenue par les jihadistes dans la province d'Alep, plus au nord, ainsi que dans celle de Raqa, son fief dans l'est, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Son directeur Rami Abdel Rahman a indiqué que les cibles touchées dans la province de Homs se trouvaient loin de la ligne de front avec les forces loyales au président Bachar al-Assad qui contrôlent la ville de Homs, la troisième du pays.

La coalition a aussi frappé des camps d'entraînement jihadistes et des bases dans la province voisine de Raqa, plus à l'est, considérée comme le fief de l'EI. «Au moins 31 explosions ont été entendues à Raqa et ses environs», a indiqué l'OSDH, ajoutant que les frappes avaient également touché la ville de Tabqa, également aux mains des jihadistes, à une cinquantaine de km à l'ouest de Raqa. L'ONG a indiqué qu'un nombre indéterminé de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant