Etat islamique : la France «renforce son dispositif militaire» en Irak

le
0
Etat islamique : la France «renforce son dispositif militaire» en Irak
Etat islamique : la France «renforce son dispositif militaire» en Irak

Alors que depuis le 15 septembre l'aviation française participe aux missions de reconnaissance et aux frappes en Irak, en sein de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis contre les groupes jihadistes, la France a décidé mercredi un «renforcement» de son dispositif militaire en Irak. L'Elysée l'a annoncé, dans un communiqué, à l'issue d'un conseil restreint de défense réuni autour de François Hollande dans la foulée du Conseil des ministres.

«Le président de la République a décidé du renforcement du dispositif militaire engagé», a déclaré la présidence française, sans préciser les modalités de ce renforcement. Il se fera «par tous les moyens et dans tous les domaines afin d'être efficace et d'atteindre les objectifs fixés», a simplement indiqué l'entourage du président.

Les avions français basés aux Emirats Arabes Unis

«La France poursuit son action en Irak, conformément à la demande des autorités irakiennes» exprimées notamment lors de la Conférence de Paris, «afin d'affaiblir les mouvements armés terroristes présents sur le territoire et de permettre aux forces irakiennes de restaurer la stabilité et la sécurité dans le pays», rappelle l'Elysée. «Elle continuera de se mobiliser en étroite coordination avec l'ensemble de ses partenaires impliqués dans une coalition qui s'élargit».

La France a engagé depuis le 15 septembre six avions Rafale en Irak, ainsi qu'un avion-ravitailleur et un avion de surveillance Atlantique 2. Ces appareils sont basés aux Emirats Arabes Unis où Paris dispose d'une base aérienne. Selon un haut responsable français s'exprimant sous couvert d'anonymat, ce nombre d'avions est suffisant. Il est possible cependant que Paris décide de redéployer ses avions de combat dans un autre pays - Jordanie et Koweit sont évoqués -, afin de les rapprocher du théâtre d'opérations et éviter la procédure complexe du ravitaillement en vol.

Pour ses opérations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant