État d'urgence : perquisitions et coups de filet en France

le
1
La perquisition a été menée dans le quartier où vivait Mohamed Merah.
La perquisition a été menée dans le quartier où vivait Mohamed Merah.

Plusieurs dizaines de perquisitions ont eu lieu en France dans les milieux islamistes, selon la police. Manuel Valls sur RTL a évoqué lui le chiffre de 150 "perquisitions administratives", soit des opérations conduites dans le cadre de l'état d'urgence et non de l'enquête sur les attentats de Paris.

À Lyon, cinq personnes ont été interpellées dans la nuit lors d'une opération autour de Lyon menée dans le cadre de l'état d'urgence et "un arsenal de guerre" dont un lance-roquettes a été découvert, selon une source proche du dossier. Treize perquisitions ont été menées au total en région lyonnaise et dans le secteur de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Chez une des cinq personnes interpellées, la police a découvert un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d'assaut kalachnikov, selon la même source.

À Toulouse, où au moins trois personnes ont été placées en garde à vue, dans la nuit de dimanche à lundi, dans le quartier où a vécu Mohamed Merah, a-t-on appris auprès du parquet. Cette opération de prévention s'est déroulée en plusieurs lieux de La Reynerie, dans le quartier toulousain du Mirail, où a vécu l'islamiste Mohamed Merah. Cette « perquisition administrative » a donné lieu à la saisie d'objets illicites, dont une arme et du cannabis, conduisant à l'interpellation et au placement en garde à vue « de trois ou quatre personnes », a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • angelicc le lundi 16 nov 2015 à 10:09

    pourquoi ça n'a pas été fait avant ? pfff gouv de m....