État d'urgence : le Conseil de l'Europe déplore des "dérives"

le
2
Adopter des lois de surveillance beaucoup plus poussées est une tendance qui va en se généralisant, a convenu le commissaire aux droits de l'homme.
Adopter des lois de surveillance beaucoup plus poussées est une tendance qui va en se généralisant, a convenu le commissaire aux droits de l'homme.

Le gouvernement "conteste" les critiques émises mardi par le Conseil de l'Europe au sujet de l'état d'urgence décrété après les attentats du 13 novembre. Stéphane Le Foll a balayé les réserves, notamment sur les soupçons de profilage ethnique : "Je conteste ce qu'il a dit, sur le profilage ethnique en particulier. C'est particulièrement inadapté à ce qui s'est passé."

Mardi, le commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Nils Muiznieks, avait fait part de sa préoccupation : l'état d'urgence donne lieu à des "dérives" et présente un "risque" pour la démocratie, avait-il mis en garde. "Nous regardons de très près ce qui se passe" en France, car "il y a un risque que le système de contrôle démocratique soit sapé par ces mesures", qui permettent notamment aux policiers de procéder à des perquisitions sur décision du pouvoir exécutif, et non plus d'un juge, a affirmé M. Muiznieks dans une interview à la radio France Culture.

LIRE aussi Lutte antiterroriste : l'État de droit piégé par la sécurité ?

"Nous assistons à certaines dérives, il y a des pratiques de profilage ethnique de la part des agents de police, des forces de répression", a dénoncé le spécialiste européen. Dans le cadre de l'état d'urgence, les forces de l'ordre ont procédé à des milliers de perquisitions mais "seule une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mercredi 13 jan 2016 à 15:09

    Que tout le monde respecte la "laïcité" dans l'espace publique ce sera plus simple.

  • M7097610 le mercredi 13 jan 2016 à 14:38

    a part cela, si les juifs renoncent à la kippa en public, c'est cela qui donne la victoire au terro... Concernant les libertés fondamentales, elles sont déjà perdues sans qu'aucun politicien (sauf 6 députés) n'ait protesté... J'ai honte de comprendre maintenant comment Pétain est arrivé au pouvoir si facilement.