État civil : les villages ne veulent pas mourir

le
0
INFOGRAPHIE - Les bourgades s'honorent de leurs citoyens illustres : Pompidou, né à Montboudif, La Fayette, à Chavaniac, ou Montesquieu, à La Brède. Aujourd'hui, les bébés ne naissent plus que dans 530 maternités.

L'initiative peut paraître farfelue. L'expliquer n'est déjà pas très simple. Il s'agit d'état civil et d'un constat: la diversité des lieux de naissance se raréfie. Aujourd'hui, parmi les 36.700 communes de France, seules 530 disposent d'une maternité, fermeture des petits hôpitaux oblige. Entre 2001 et 2010, un cinquième des maternités ont disparu en France, mouvement amorcé dès les années 1970. De plus, depuis l'après-guerre, les femmes n'accouchent quasiment plus à domicile. Résultat: tout le monde naît au même endroit ou presque. Terminé, les états civils fleurant bon le terroir. En voie de disparition, les Clemenceau et de Lattre de Tassigny, natifs tous deux de Mouilleron-en-Pareds (Vendée), Bourvil, qui vit le jour à Prétot-Vicquemare (Sein...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant