Etape décisive vers la candidature de Paris aux JO 2024

le
0

PARIS (Reuters) - La maire de Paris, Anne Hidalgo, a salué jeudi un pas "décisif" vers une candidature de la capitale à l'organisation des Jeux olympiques de 2024 lors de la remise de l'étude réalisée par le mouvement sportif pour lever les réticences de la Ville.

Anne Hidalgo, qui n'a jusqu'à présent pas caché ses réserves sur la pertinence d'une candidature coûteuse, a semblé concéder du terrain aux partisans de Paris 2024, au premier rang desquels figure le président de la République, François Hollande.

Après s'être vu remettre l'étude d'opportunité, un document préparatoire visant à évaluer les conditions d'une candidature et d'une victoire, la maire de Paris a rappelé que le projet ne pouvait être porté que par l'"enthousiasme" et l'"impatience" après trois échecs, dont celui, marquant, de "Paris 2012".

Or, a-t-elle souligné, avec le document qui lui a été remis, "il y a le coeur et il y a la raison". "Aujourd'hui, nous faisons un pas de plus, déterminant, dans l'engagement de Paris dans la compétition olympique", a-t-elle ajouté.

La maire de Paris reste néanmoins réservée sur le financement des Jeux olympiques et, avant eux, d'une candidature, comme elle l'a rappelé jeudi.

"Le modèle économique doit encore être précisé (...) et donc je souhaite que nous puissions nous retrouver avec le monde économique et le mouvement sportif pour travailler le modèle économique", a-t-elle dit.

L'étude d'opportunité évalue le coût total d'organisation des JO à six milliards d'euros, bien en deçà des factures finalement acquittées pour les Jeux de Pékin en 2008 ou de Londres en 2012.

Selon le document remis jeudi, le budget du comité d'organisation serait de 3,2 milliards d'euros, dont seulement 3% d'argent public, et celui des infrastructures pérennes de trois milliards, financés à parts égales entre public et privé.

Anne Hidalgo a précisé qu'à l'issue de discussions avec les élus, les collectivités de la région, le mouvement sportif et la société civile, elle soumettrait le projet de candidature au vote des vingt maires d'arrondissements en mars puis du Conseil de Paris, en avril.

La Ville est l'institution qui doit déposer d'ici septembre une demande de candidature auprès du Comité international olympique, qui sélectionnera les candidats au printemps 2016. La ville hôte sera élue à l'été 2017.

Pour l'heure, Boston (Etats-Unis) et Rome ont déjà fait part de leur volonté d'organiser les JO 2024, qui succéderont à ceux de Pékin.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant