Etape 2 (Düsseldorf - Liège) : La journée des Français et la vie des maillots

le
0

A l'issue de la deuxième étape du Tour de France, voici notre point sur les Français qui ont marqué la journée, et sur les différents maillots distinctifs.

Les Français

On a longtemps cru que Yoann Offredo, pour son premier Tour de France, allait être en mesure de remporter cette deuxième étape. Mais le coureur de l'équipe Wanty-Groupe Gobert a été repris sous la flamme rouge. Finalement 148eme, il se consolera avec le dossard rouge de coureur le plus combatif. Une fois l'échappée reprise, on aurait pu espérer qu'Arnaud Démare allait remporter sa première victoire sur le Tour de France. Mais le sprinteur de la FDJ a échoué pour quelques centièmes face à Marcel Kittel, un brin plus puissant que lui. Nacer Bouhanni, longtemps dans le coup, s'est un peu retrouvé coincé sur le côté gauche et n'a pas pu mener son sprint jusqu'au bout. C'est donc une journée mitigée pour les coureurs français, d'autant que leur fer de lance, Romain Bardet a chuté à 30km de l'arrivée, a priori sans gravité. Tony Gallopin (touché à la cheville depuis samedi), Thibaut Pinot et Thomas Vockler n'ont voulu prendre aucun risque sur les pavés humides et ont parfois été décrochés durant l'étape. Seul Pinot est d'ailleurs parvenus à rejoindre l'arrivée avec les meilleurs. Le meilleur Français du classement général reste Pierre-Roger Latour, 16eme à 25 secondes de Thomas. Lundi, le Tour de France arrive en France. De quoi donner des idées à nos tricolores ?

La vie des maillots

Maillot jaune : Geraint Thomas (GBR/SKY)

Trente-cinquième de l'étape, dans le même temps que Marcel Kittel, le Britannique aurait pu connaître meilleure journée. Il a en effet chuté en même temps que son leader Chris Froome, mais sans gravité, et sans perdre de temps. Toutefois, Marcel Kittel, grâce aux bonifications, est revenu à six secondes de lui.

Maillot vert : Marcel Kittel (ALL/Quick-Step Floors)

Vainqueur de la dixième étape de sa carrière sur le Tour de France, l'Allemand a montré qu'il était sans doute le meilleur sprinteur actuel. Il est récompensé par le maillot vert, qu'il espère porter le plus longtemps possible. Son grand rival Peter Sagan n'ayant pu faire mieux que 10eme, il a une petite marge d'erreur. Le seul sprint intermédiaire au programme de la journée avait été remporté par Thomas Boudat, membre de l'échappée, alors qu'Alexander Kristoff avait été le plus rapide du peloton. Kittel avait pris la dixième place, de quoi lui rapporter 6 points.

Maillot à pois : Taylor Phinney (USA/Cannondale-Drapac)

Considéré comme le grand espoir du cyclisme américain, il avait vu sa carrière être mise entre parenthèses après une lourde chute aux championnats des USA 2014. Spécialiste du contre-la-montre (il est triple champion des Etats-Unis), le coureur de 27 ans a pris les deux points de la montagne mis en jeu ce dimanche sur la 2eme étape du Tour de France (deux côtes de 4eme catégorie), et portera donc le maillot à pois lundi.

Maillot blanc : Stefan Kueng (SUI/BMC)

Deuxième de la première étape, le Suisse est tranquillement resté dans le peloton ce lundi et n'a pas chuté. Arrivé en même temps que les meilleurs, il gardera son maillot blanc mardi, avec toujours 20 secondes d'avance sur Pierre Latour.

Combatif du jour : Yoann Offredo (FRA/Wanty Groupe Gobert)

Il déclarait samedi avant la première étape qu'il était ravi de participer à son premier Tour de France pour prouver à ses amis qu'il est un vrai coureur cycliste. Ce dimanche, Yoann Offredo a connu les joies de sa première échappée sur la Grande Boucle, en passant plus de 200km à l'avant. Elu combatif du jour, le coureur Wanty Groupe Gobert a même eu droit à son premier podium et partira avec le dossard rouge lundi à Verviers !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant