Etam doit revoir son plan de conquête de la Chine

le
0
Ses ventes y ont chuté de 12 % l'an passé. Le groupe repense à la fois son offre et sa distribution.

C'est le monde à l'envers pour le roi de la lingerie. Le groupe Etam a affiché l'an passé des résultats meilleurs en Europe qu'en Chine. Son chiffre d'affaires global a baissé de 2,8 %, à 1,216 milliard d'euros, et progressé de 0,2 % en France (56 % de l'activité). Mais en Chine, où Etam réalise 36 % de son chiffre d'affaires avec 3355 points de vente sur 1523, les ventes ont chuté de 12,6 % et le résultat opérationnel courant a plongé de 23,9 %. Pour expliquer cette contre-performance, la direction met en avant la baisse de fréquentation des grands magasins (où Etam est omniprésent) au profit des centres commerciaux, où le groupe n'a que 88 points de vente.

Pour redresser la barre en Chine, où Etam est présent depuis vingt ans avec une offre de prêt-à-porter, l'enseigne tente d'y opérer un virage radical. Elle a fermé 272 corners plus assez rentables, ré...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant