ETA s'invite dans les élections espagnoles

le
0
En confirmant l'arrêt de la lutte armée, les séparatistes espèrent relancer leur cause.

ETA s'invite dans la campagne électorale. Les Espagnols sont habitués à ce que l'organisation séparatiste basque tente d'influencer les débats par ses attentats. Mais vendredi, à dix jours des élections générales, le groupe armé a troqué les bombes pour les mots. Trois semaines après l'annonce de l'abandon définitif du terrorisme, deux porte-parole du groupe armé ont délivré une interview fleuve de 15 pages au quotidien nationaliste Gara.

Premier enseignement: ETA persiste et signe. Le groupe se dit prêt à engager le désarmement. Ferme sur ses objectifs -rapprochement des prisonniers du Pays basque, «démilitarisation» de la région, lutte politique pour l'indépendance-, ETA renonce à en être le fer de lance. La gauche abertzale («patriote»), héritière des différentes vitrines politiques des terroristes, est appelée à prendre le relais. «ETA ne s'assiéra pas à la table des négociations politiques », affirment les porte-parole. Une manière de renfo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant