Et soudain, la défense parisienne s'effondra

le
0

Face à Lyon dimanche soir, la défense du PSG est apparue en souffrance comme jamais depuis le début de la saison. A commencer par la charnière et son capitaine Thiago Silva, dépassé par les événements.

Sur les réseaux sociaux, les plus chambreurs ont déjà commencé leur oeuvre. Et même si c’est oublié un peu vite la saison époustouflante que réalise Thiago Silva, il est vrai que dimanche soir, « O Monstro » a rarement si mal porté son nom. Un instant, les supporters parisiens ont cru voir ressurgir le fantôme de l’après Mondial brésilien. Au regard du talent démontré précédemment par l’ancien Milanais, on plaidera aisément la thèse de l’accident. Car face à l’OL, le capitaine du PSG est complètement passé au travers de son match. Imprécis et pas très serein dans ses relances habituellement si propres, en retard au marquage et éliminé avec une facilité déconcertante à plusieurs reprises dans les un-contre-un… Dimanche soir, Rachid Ghezzal et Maxwell Cornet ont donné le tournis au Brésilien. Gêné par la vitesse de l’ancien Messin et trompé par les feintes du premier nommé, Thiago Silva s’est affolé au lieu de se reconcentrer après une entame de match délicate.

David Luiz au petit trot

Autour de lui, c’est toute la défense parisienne qui en a pâti. A ses côtés, David Luiz n’est pas le plus incriminable. Contre les partenaires d’Alexandre Lacazette, l’ancien défenseur de Chelsea est celui qui a remporté le plus de duels dans l’arrière-garde du club de la Capitale. Mais à plusieurs reprises également, son placement et sa nonchalance ont frappé. Comme sur l’action amenant le deuxième but lyonnais. Côté droit, le Brésilien perd son duel et se replace en marchant, suivant le centre de Rafael et le but de Darder de loin, très loin. Sur la même action, Maxwell n’est pas plus inspiré. Plusieurs fois dépassé dans son dos par les appels de Jordan Ferri et Sergi Darder, l’arrière gauche parisien n’a surtout pas participé au jeu offensif de son équipe. Et quand on sait l’importance des latéraux dans la construction des attaques des hommes de Laurent Blanc, on peut regretter que Maxwell ne se soit projeté vers l’avant que passée l’heure de jeu.

Van der Wiel n’en a pas profité

A l’opposée, Grégory van der Wiel n’a pas su profiter de la chance qui lui était offerte par son entraîneur. La semaine dernière, au sortir du huitième de finale aller contre Chelsea, le Néerlandais avait étalé ses états d’âme, regrettant de ne pas être assez considéré par ses dirigeants. Mais dimanche soir, préféré à Marquinhos pour pallier l’absence de Serge Aurier, l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam s’est planté. En grande souffrance face à Maxwell Cornet, il est trop loin de son vis-à-vis et ne peut défendre correctement sur l’ouverture du score lyonnais. Contre les Blues dans dix jours, van der Wiel devrait assister à la rencontre depuis le banc. Une fois de plus.

« La tactique, c’était de les presser et les harceler »

Mais si la défense du PSG a autant souffert dimanche soir, c’est aussi parce qu’elle n’a jamais pu sortir. Placé inhabituellement bas sur le terrain, le bloc parisien a passé les trois-quarts de son temps dans sa partie de terrain en première période. La faute aux milieux, essentiellement, qui n’ont pas su repousser le pressing de Ferri et Darder. « La tactique, c’était de ne pas reculer, de ne pas les laisser jouer, de les presser et les harceler pour qu’ils fassent des erreurs techniques et qu’ils n’aient pas la possibilité de développer leur jeu », expliquait Jordan Ferri après le match. Pari gagnant puisqu’en ne laissant aucun espace à Thiago Motta, les Lyonnais ont gêné la première relance du leader de la Ligue 1. Et avec une fréquence rare, on a vu David Luiz et Thiago Silva envoyer de longues balles vers l’avant pendant une heure. Pas le jeu prôné par Laurent Blanc… Comme Marseille il y a deux semaines, Lyon a apporté une nouvelle fois la preuve que c’est en harcelant haut cette équipe parisienne qu’on se donne le plus de chances de la déstabiliser. Encore faut-il en avoir les moyens. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant