Et si vous notiez le stationnement dans votre ville?

le
0
Et si vous notiez le stationnement dans votre ville?
Et si vous notiez le stationnement dans votre ville?

A deux mois des municipales, les automobilistes sont bien décidés à faire entendre leur voix. Après le lancement en 2012 de l'opération Raconte-moi ton radar, qui avait eu un écho considérable en pointant du doigt les appareils considérés comme piégeux par les conducteurs, 40 Millions d'automobilistes (qui revendique 320 000 adhérents) demande aujourd'hui aux Français? d'évaluer la politique de déplacement urbain de leur maire. 513 villes de plus de 20 000 habitants seront ainsi passées au crible.

Sur le site Racontemoitaville.com, les conducteurs peuvent dès à présent noter de une à cinq étoiles, selon six critères, les communes dont ils sillonnent les rues. Facilité de stationnement, fluidité du trafic, état des routes, modes de déplacement alternatifs à l'automobile, signalisation, intégration des routes dans leur environnement, esthétique urbaine? Pour éviter les fraudes, un système de reconnaissance de l'adresse IP de l'ordinateur permet de n'enregistrer qu'une seule fois le vote.

« L'objectif n'est pas de stigmatiser les villes qui auront obtenu les plus mauvais résultats, mais d'attirer l'attention sur celles qui enregistrent les meilleurs scores et sont des laboratoires de bonnes idées », explique Pierre Chasseray. Le délégué général de cette puissante association cite notamment en exemple « Lille, qui a créé en périphérie de la ville un parc-relais de stationnement où l'on peut garer gratuitement sa voiture et poursuivre son chemin vers le centre en utilisant le métro ».

Dans huit semaines, soit quelques jours avant le premier tour des élections municipales le 23 mars, un classement des communes les plus étoilées sera établi. Les trois premières de chaque catégorie recevront le prix de la ville autophile. « A travers ce palmarès, nous voulons rappeler aux élus que les conducteurs sont 40 millions d'électeurs qui ont leur mot à dire sur l'état de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant