Et si vous étiez bénéficiaire d'un gros contrat d'assurance vie sans le savoir ?

le
0
Plus de 5 milliards d'euros dormiraient dans les caisses des assureurs. (© CC-V. Pickering)
Plus de 5 milliards d'euros dormiraient dans les caisses des assureurs. (© CC-V. Pickering)

L’Auto­rité de contrôle prudentiel et de réso­lu­tion (ACPR) a révélé un chiffre renversant dans son dernier rapport. Plus de 5 milliards d’euros, correspondant à 1,3 million de contrats vie, dormiraient dans les caisses des assureurs malgré le décès des souscripteurs. Si de nombreux petits contrats sont concernés (la médiane est de 300 euros chez Axa), «a déshérence touche aussi des contrats de plusieurs dizaines de milliers d’euros», constate Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir.

Et si vous étiez bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie sans le savoir ? A priori, le principe est simple, au décès du souscripteur d’un contrat vie, les capitaux sont versés aux bénéficiaires.

Les assureurs sont aujourd’hui mobilisés

Encore faut-il que la compagnie d’assurances ait connaissance du décès (elle doit se renseigner depuis la loi du 11 décembre 2007), qu’elle dispose d’informations fiables pour trouver les bénéficiaires et qu’elle joue le jeu. Depuis quinze ans, la réglementation a renforcé les contraintes pesant sur les compagnies afin de faciliter le versement des capitaux.

Les assureurs travaillent aujourd’hui d’arrache-pied sur le sujet et ont fait d’énormes progrès. « Les sanctions prononcées en 2014 et 2015, pour un montant cumulé de 103 millions d’euros, ont été dissuasives et les ont incités à passer la vitesse supérieure », observe

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant