Et si Louis Aliot était "première dame" ?

le , mis à jour le
0
Le compagnon de Marine Le Pen et conseiller régional du Languedoc-Roussillon, Louis Aliot.
Le compagnon de Marine Le Pen et conseiller régional du Languedoc-Roussillon, Louis Aliot.

Mais que ferait Louis Aliot s'il était "première dame" ? À deux ans de la présidentielle, le compagnon de Marine Le Pen et conseiller régional du Languedoc-Roussillon s'est confié sur un tel scénario, à Yahoo!/Sciences Po Tv.

Alors que le journaliste se demande s'il collecterait alors les pièces jaunes, le député européen répond par la négative. "Je m?imagine plus avec une mission pour réhabiliter la mémoire, la dignité des harkis notamment et de ceux qui ont été totalement méprisés, abandonnés par la République, qui ont payé de leur vie, et qui, aujourd?hui, ne sont toujours pas reconnus dans ce qu?ils ont vécu", explique-t-il.

"Le jour où elle entre à l'Élysée, j'arrête tout"

Il y a quelques mois, Louis Aliot avait déjà déclaré qu'il mettrait un terme à sa carrière politique, en cas de victoire de Marine Le Pen : "Le jour où elle entre à l'Élysée, j'arrête tout", avait-il confié à la journaliste d'Europe 1, Bérengère Bonte, rapporte le site d'informations Le Lab. Et de poursuivre : "Pour le respect des institutions, je pense qu'il ne peut y avoir qu'un centre de pouvoir, et que ce centre ne doit surtout pas subir d'influence privée. Ce serait une gêne pour elle, on tenterait de me piéger pour la mettre en difficulté. La seule solution, c'est que je m'efface complètement."

Mais Louis Aliot croit-il vraiment à une victoire de Marine Le Pen ? "Plus ça va, plus le FN a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant