Et si les cautions locatives n'étaient plus versées aux propriétaires ?

le
23
Et si les cautions locatives n'étaient plus versées aux propriétaires ?
Et si les cautions locatives n'étaient plus versées aux propriétaires ?

C'est une solution innovante qui pourrait changer les rapports, parfois tendus, entre propriétaires et locataires. Dans un rapport* remis ce vendredi à la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, et dont «le Parisien» - «Aujourd'hui en France» a pu prendre connaissance en avant-première, plusieurs experts préconisent de regrouper les dépôts de garantie (que tous les locataires versent à leur propriétaire à leur entrée dans les lieux) dans un vaste fonds géré par une institution publique. Les sommes en jeu tourneraient aux alentours de 4 Mds¤ !

 

Mise en place dans certains pays européens, cette solution permettrait d'en finir avec les conflits liés à la récupération de la caution : en 2014, quelque 8 000 locataires ont saisi la justice à la suite d'un contentieux.

 

Une idée pour le prochain président

Jolie brune de 35 ans, Danièle en a fait l'amère expérience il y a quelques années lorsqu'elle a quitté son trois-pièces de l'Oise pour s'installer dans sa propre maison. «Mon proprio a argué que j'avais rendu l'appart avec des volets cassés, une serrure en miettes et les lieux dans un état de saleté trop repoussant pour me refuser les 700 ¤ qu'il me devait.» La jeune femme, tenace, finira par récupérer 500 ¤ à l'issue d'un véritable bras de fer. «Comment font les gens moins aguerris que moi ?»

 

Autre intérêt de cette mutualisation des cautions : la «portabilité», comme disent les experts. En clair ? Une fois qu'un locataire aura payé sa caution, il ne serait pas obligé de la récupérer, puis d'en payer une autre en cas de déménagement. «Cette caution le suivrait d'un logement à l'autre», décrypte Emmanuelle Cosse, pour qui l'un des freins à la mobilité des Français serait ainsi levé. Quant à la résistance historique des propriétaires, sans la nier, la ministre du Logement avance son dernier argument : «Le nouveau fonds pourrait venir en aide aux propriétaires qui ont des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 il y a 7 mois

    Rien de plus qu'une "Nationalisation" de fonds privés !

  • serval02 il y a 7 mois

    L'argent géré par une institution publique...Une idée à la Con.sse..Quand on voit comment est géré l'argent du contribuable, l'état va immédiatement puisé dans la caisse en calculant un risque potentiel pour ne laisser que le nécessaire...Une réserve d'argent en quelque sorte....

  • TITI0107 il y a 7 mois

    Tres bonne mesure... Tout cela devrait etre géré par une structure indépendante..

  • heimdal il y a 7 mois

    L'idéologie gauchiste a déjà ruiné EDF ,le btp avec ALUR et l'autre truffe en remet une couche .Ejectez ces gebs de gauche du pouvoir .Ils se concentrent unisuement à satisfaire leur idéologie mortifère pour l'économie .

  • MacRoth il y a 7 mois

    Ils ont déjà cassé l'immobilier avec la loi ALUR; ils remettent ça maintenant avec une fausse caution. En fait, un dernier petit coup de démagogie pour récolter quelques électeurs de plus pour Macron, le protégé de Hollande.

  • MacRoth il y a 7 mois

    Ils ont déjà cassé l'immobilier avec la loi ALUR; ils remettent ça maintenant avec une fausse caution. En fait, un dernier petit coup de démagogie pour récolter quelques électeurs de plus pour Macron, le protégé de Hollande.

  • lanmougn il y a 7 mois

    @puck, la totalité des frais pour le locataire, c'était ainsi en France il y a une vingtaine d'années ; à l'époque où les placements financiers rapportaient ~10% l'an et que les DG étaient tous de 2 mois, cette mesure pouvait avoir un sens, aucunement en 2017, d'autant que la législation a considérablement pénalisé les bailleurs (et ce n'est pas fini, cf le diagnostic électrique obligatoire l'été prochain, alors que presque tous les incendies sont dus à des folies d'utilisation !)

  • NociSk il y a 7 mois

    En Belgique ça ne mache pas mieux d'ailleurs, tout fini au tribunal ! LOL

  • NociSk il y a 7 mois

    puck, en France ce n'est pas le propriétaire qui est en position de force, mais bien le locataire. Ne tombez pas dans la rengaine habituel du vilain riche propriétaire SVP

  • puck il y a 7 mois

    c'est déjà comme cela en Belgique, le montant de la caution est bloqué au nom du locataire à sa banque et la somme libérée avec la signature du locataire et du propriétaire, en cas de désaccord c'est le tribunal qui tranche mais le propriétaire n'est plus en position de force, de même, c'est le propriétaire qui paye la totalité des frais d'agence au moment de la location.