Et si le PSG était le club idéal pour Yoann Gourcuff ?

le
0
Et si le PSG était le club idéal pour Yoann Gourcuff ?
Et si le PSG était le club idéal pour Yoann Gourcuff ?

Sans club depuis la fin de son contrat à Lyon, Yoann Gourcuff cherche un partenaire prêt à l'aimer envers et contre tout. Ce ne sera pas Bordeaux, trop pingre et sûrement pas assez sentimentaliste, mais cela devrait être le PSG. La preuve.

11 janvier 2009, 20e journée de Ligue 1, affiche du dimanche soir de Canal. Lancé à la poursuite de Lyon, qui a fait nul la veille contre Lorient, Bordeaux accueille le PSG, quatrième avec deux points de moins. Loin des purges habituelles de l'horaire, c'est un véritable récital auquel auront droit les spectateurs, qu'ils soient dans les travées du Parc Lescure (Chaban pour les autres) ou tranquillement dans leur canap. Dès la 10e minute, coup franc excentré sur la gauche, Yoann Gourcuff, la bouche grande ouverte, presque dos à la ligne de but, fait des petits pas et enroule au premier poteau. Souley Diawara, oublié par Sessègnon, surgit pour crucifier un Mika Landreau impuissant. 25 minutes plus tard, Gourcuff récupère un ballon devant - encore - Sessègnon sur la gauche, le long de la ligne de touche. Il se retourne, lève la tête, renverse vers Chalmé qui à son tour, alerte dans la profondeur Cavenaghi. Camara est lobé, Cavegoal la prend comme elle vient, plat du pied, imparable. Et puis la 70e. Action bien construite des Girondins, qui amène comme souvent à un centre de Trémoulinas. Armand hérite du ballon, mais pressé, il ne peut que dégager comme il peut. Dans les pieds de Chalmé en l'occurrence, qui se rappelle qu'il vaut toujours mieux donner la gonfle au plus doué. Même s'il est dos au but. Alors Yo contrôle, roulette dans le mouvement pour éliminer Armand, crochet pied droit-pied gauche pour se débarrasser de Sammy Traoré, pointard de puriste en sortie, au ras du poteau. De quoi voir Greg Marmotton s'enflammer : " Oh exceptionnel ! Exceptionnel ! Yoann Gourcuff ! On le compare à Zidane, mais on va le comparer encore un peu plus à Zizou, après un tel enchaînement. Gourcuff magique, Bordeaux 3, Paris Saint-Germain 0. On va se régaler des ralentis. Ce joueur est unique !"

D'un Parc à l'autre


Finalement, Bordeaux s'imposera 4-0 après un pion de Fernando en fin de rencontre, et sera sacré champion en fin de saison. Le bijou de Gourcuff sera sacré but de l'année, et son auteur meilleur joueur de Ligue 1 avec douze buts et dix passes décisives. Après, il y aura les blessures, Lyon, les blessures, les résurgences, les blessures et,…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant