Et si le Brexit n'avait finalement pas lieu ?

le
6

Succès de la pétition populaire pour un maintien dans l'UE, leaders politiques britanniques qui temporisent : après la douche froide du Brexit, le Royaume-Uni n'est-il pas en trainer de freiner des quatre fers, voire de faire machine arrière ? Y aura-t-il une seconde chance pour les partisans du "Bremain" ? L'analyse de Cécile Crouzel du Figaro et Charles Sannat du blog insolentia.com. Ecorama du 28 juin 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • npi6711 le mercredi 27 juil 2016 à 15:24

    ils ont peur de leur ombre...c'est l'inconnu...les marché n'aime pas...les anglais savent...

  • a.rosa le lundi 4 juil 2016 à 14:57

    @stochast : "L'IMPORTANTISSIME" c'est déjà de savoir que la Reine d'Angleterre n'est PAS le chef de L’État Britannique. C'est le 1er ministre qui l'est. La Reine est la chef des armées.

  • stochast le mardi 28 juin 2016 à 15:38

    Il y a une question IMPORTANTISSIME qui ne semble pas avoir encore été posée : quelle est la position de la REINE, chef de l'Etat britannique ?

  • M9095115 le mardi 28 juin 2016 à 14:57

    Le gros Boris n'a personne qui veut le suivre et il est incapable de gérer quoique ce soit.

  • fortunos le mardi 28 juin 2016 à 14:38

    J ai l impression qu aucun des charlots qui a fait campagne pour le brexit,ne veut maintenant appuyer sur le bouton!!!

  • janaliz le mardi 28 juin 2016 à 14:24

    Les Anglais auraient-ils peur du vide... Les Américains vont être beaucoup moins intéressés par un pays qui ne leur donne plus accès au marché européen... avec tracasseries administratives à la clé...