Et si l'on renvoyait les terroristes à l'anonymat...

le , mis à jour à 12:10
13
Et si l'on renvoyait les terroristes à l'anonymat...
Et si l'on renvoyait les terroristes à l'anonymat...

Ni noms ni photos des auteurs d'attentats passant en boucle sur les chaînes info : comme Georges Moreas, commissaire honoraire de la police judiciaire, plusieurs experts préconisent de rendre anonymes les auteurs d'actes terroristes. « Cela ne les empêchera pas d'engendrer le malheur, mais ils sauront qu'ils le font pour rien, ajoute Georges Moreas. C'est peut-être moins impressionnant que lancer le Charles-de-Gaulle, mais ça serait plus efficace et ne coûterait absolument rien. »

 

Vu le parcours de nombreux djihadistes, souvent passés de la petite délinquance aux rangs du groupe Etat islamique (EI, ou Daech), l'anonymisation aurait l'avantage de saper l'une de leurs principales motivations : la notoriété. « Lors des attentats du Bataclan, les premières questions des terroristes portaient sur la présence de BFM et iTélé, puis sur celle du GIGN, confirme le député PS Sébastien Pietrasanta, rapporteur de la commission d'enquête sur les attentats du 13 Novembre. Certains terroristes sont dans une course à la célébrité, avec pour objectif de mourir en héros. »

 

Fait plutôt rare désormais, dans la classe politique l'idée fait son chemin tant à droite qu'à gauche. Persuadé qu'« anonymiser les terroristes les empêcherait d'accéder à une gloire post mortem susceptible de susciter des vocations », Geoffroy Didier (LR), candidat à la primaire de la droite, souhaite que « l'autorité judiciaire et l'ensemble des médias s'engagent à ne plus dévoiler l'identité des terroristes tués lors d'éventuels nouveaux attentats ».

 

Cette idée, lancée sur une pétition en ligne, a déjà récolté plus de 67 000 soutiens en six jours. La secrétaire d'Etat à l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, étudie d'ailleurs cette question. Comme elle l'a confié à metronews.fr, Elle fera des propositions en septembre pour « faire en sorte que l'ensemble des médias se mettent d'accord autour d'une éthique. Afin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM il y a 4 mois

    Ou peut être aussi en Guyane (assignation à la résidence), pour construire quelques prisons là-bas ?

  • 300CH il y a 4 mois

    "Et si l'on renvoyait les terroristes à l'anonymat", moi je dirais plutôt en titre: Et si l'on renvoyait les terroristes et toutes la famille qui la compose en Suède, pays d'origine

  • charleco il y a 4 mois

    Il faut au contraire prendre conscience que le criminel ne porte pas écrit sur son front qu'il est un criminel, même en puissance. Quand on réalise qu'untel qu'on a côtoyé est un assassin, on regarde en 2 fois les gens qu'on croise. Et on fait attention aux paroles et aux gestes précurseurs.

  • M6654213 il y a 4 mois

    Une tres bonne idee, a mettre en oeuvre au plus vite.cessons de leur faire de la pub

  • frk987 il y a 4 mois

    On pourrait aussi complétement occulter les actes, ne pas en parler...ça ferait bien les affaires des socialos !!!!!

  • M4314275 il y a 4 mois

    Notoriété bien éphémère.

  • JODHY il y a 4 mois

    comme ça on aurait dans les journaux " monsieur X a égorgé 20 personnes il était accompagné de Mr Y"

  • JODHY il y a 4 mois

    et si on renvoyait chez eux ces terroristes tout simplement

  • M9244933 il y a 4 mois

    100% d'accord. Le plus souvent il s'agit de types qui ont tout raté dans leur vie. Ils rêvent de faire la une de tous les médias, fut-ce de façon posthume. Il faut les priver de ce qui est la Légion d'honneur pour eux. Ce serait déjà moins motivant.

  • bernm il y a 4 mois

    Comme ca on ne pourrait pas stigmatiser leur origine, et surtout ne pas critiquer l'action du gouvernement et de la justice sur leur laxisme en apprenant leur parcours (bracelet, repris de justice, etranger irregulier jamais expulse etc....)