Et si Gerrard n'avait pas glissé…

le
0
Et si Gerrard n'avait pas glissé…
Et si Gerrard n'avait pas glissé…

Ce jeudi soir, Demba Ba est de retour à Anfield. Là où il y a presque dix mois, l'attaquant du Besiktas avait profité d'une glissade de Steven Gerrard lors d'un Liverpool-Chelsea (0-2) pour aller crucifier Simon Mignolet et enlever aux Reds un titre qui leur tendait les bras. L'occasion de se demander ce qui se serait passé si " Stevie G " était resté debout et avait remporté le seul trophée qui manque à son palmarès en club.

  • Il aurait gagné un autre titre derrière Allongé au milieu de terrain et déjà bourré à la 8.6, Daniel Agger se fait tatouer le visage de ses coéquipiers sur les pecs, pendant que Mamadou Sakho et Aly Cissokho font démarrer une chenille. Une petite demi-heure après la victoire contre Newcastle (2-1), synonyme de premier sacre du club depuis 1990, la fête bat son plein sur la pelouse d'Anfield. Le moment choisi par Steven Gerrard pour prendre le micro et annoncer qu'il vient de disputer son dernier match avec le club de son cœur. La gorge serrée, les yeux rempli de larmes, " Stevie G " met un terme à une aventure débutée en 1998 avec l'équipe fanion. Une sortie par la grande porte, bien mieux qu'une triste interview diffusée sur le site du club. Et après un petit break, il rechausse les crampons et relève le challenge indien avec les Kerala Blasters. Là encore, il remporte le titre, et cette fois c'est Cédric Hengbart qui termine bourré sur la pelouse.

  • L'Uruguay aurait été champion du monde Toujours pas redescendu de son nuage, Luis Suarez arrive au Brésil les dents plus longues que jamais. Grand artisan du titre de champion de Liverpool, avec 31 buts en Premier League, " El Pistolero " poursuit sur sa folle lancée lors de la Coupe du monde. Après un doublé contre l'Angleterre, il humilie Giorgio Chiellini à coups de crochets courts lors du dernier match de poule. Le défenseur italien finit par asséner un coup de poing dans les dents de son adversaire qui, fair-play, acceptera ses excuses. Malgré deux chicots en moins, Suarez monte encore en puissance et claque un triplé face à la Colombie en 8e (3-2). Lors du quart face au Brésil, il simule grossièrement sur un tacle de Thiago Silva dans la surface et transforme lui-même le péno décisif, dans la prolongation (1-0), plongeant ainsi le capitaine de la Seleçao dans une sévère dépression. Une victoire arrachée avec les cojones, comme celle face à l'Allemagne en demie (2-1), au terme d'un match houleux (trois cartons rouges, sept jaunes). Et lors de la finale, Suarez éclipse Messi et s'en va soulever, avec son capitaine Diego Godin, la troisième Coupe du monde de l'histoire de l'Uruguay.

  • Brendan Rodgers sortirait avec Fanny Neguesha La progression de la carrière de Brendan Rodgers se mesure...





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant