Et si c'était lui ?

le , mis à jour à 08:22
0
Et si c'était lui ?
Et si c'était lui ?

Le numéro de Lucas Pouille face à Rafael Nadal a retourné la planète tennis. Nick Bollettieri, l'homme qui a formé Agassi ou Courier, a parlé d'« un des matchs les plus excitants » auxquels il ait assisté en soixante ans. Sortir vainqueur d'un duel acharné avec le 5 e mondial en cinq sets (6-1, 2-6, 6-4, 3-6, 7-6 (8/6)) sur le central d'un tournoi du Grand Chelem à 22 ans, en affichant un niveau de jeu aussi épatant que sa résistance physique, c'est un vrai signe.

 

Il sait tout faire

 

« Lucas a tous les coups du tennis. Il peut être top 10 et viser les plus grands titres dans les deux ans. » L'hommage est signé Rafael Nadal après sa défaite en huitième de finale. Dimanche, l'Espagnol a parfois dû croire que Novak Djokovic avait pris la place du Français, car si maman Pouille est finlandaise, il y avait quelque chose de très serbe dans ce revers hallucinant, jouer si tôt, si vite, balayant tous les coins du court, ainsi que dans cette faculté à agresser son adversaire en retour de service. Ajoutez à cela un grand sens du jeu vers l'avant, un service de plomb et de vraies qualités défensives. Eric Winogradsky, responsable du haut niveau masculin à la FFT, croit Pouille taillé pour tout gagner : « Il est en mesure de relever des défis toujours plus importants. Il a mis tout le monde d'accord : il a le niveau mais maintenant il faut le répéter. » Le jeune Nordiste, assuré d'intégrer le top 20 (25 e avant le tournoi), était plus fier qu'euphorique : « Je savais qu'il fallait être très agressif. J'étais dans un jour où j'avais l'impression qu'en revers, je pouvais frapper de n'importe où, j'allais faire un coup gagnant. C'est la plus belle victoire de ma carrière. Battre Nadal, que j'admire, sur le central de l'US Open, c'est magnifique. »

 

Son corps, c'est du béton

 

Au début du cinquième set, on ne donnait pas cher de sa peau. Un troisième match de suite en cinq manches, face ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant