Et si c'était l'année de Rennes ?

le
0
Et si c'était l'année de Rennes ?
Et si c'était l'année de Rennes ?

Une série de quatre victoires d'affilée, des cadres performants, un entraîneur talentueux et Yoann Gourcuff qui vient de signer... À Rennes, tous les éléments semblent réunis pour réaliser une grosse saison. Confirmation contre Lille ?

Après une défaite initiale à Bastia, où, avec un peu plus de métier, ils auraient pu s'imposer, les Rennais ont initié une exceptionnelle série de quatre succès consécutifs. Et sans forcément impressionner, ces quatre succès ont tous révélé des vertus cachées de l'effectif breton. La réussite tout d'abord, avec l'enroulé du droit de Kamil Grosicki contre Montpellier à la 85e minute d'un match qui semblait bloqué (1-0) lors de la seconde journée. Le Polonais a eu beau assurer qu'il avait parfaitement visé, il pourrait retenter 100 fois la même frappe qu'au mieux, il blesserait une mouette. Après le soupçon de chance, l'efficacité lors de la victoire à Gerland (2-1) pour la troisième journée. Avec son désormais traditionnel socle défensif à trois - Armand, Mexer, Pedro Mendes - entouré d'une paire de latéraux et de deux récupérateurs, Philippe Montanier avait concocté un bloc ultra-compact contre les Gones. Histoire d'arracher le 0-0, aurait-on pu penser, mais c'était sans compter sur Pedro Henrique, milieu placé avant-centre, et Medhi Zeffane, arrière droit placé milieu offensif gauche, pour écœurer Hubert Fournier et sa troupe.

Suite à ce qui pourrait être un match référence d'un Rennes pas forcément fringuant, mais particulièrement pragmatique, les hommes de Philippe Montanier ont su faire exploser une équipe de Toulouse en plein doute, bénéficiant au passage d'un retour à la compétition réussi de Paul-Georges Ntep. La victoire tout en maîtrise à Nantes lors de la dernière journée a confirmé l'impression que pour le moment à Rennes, tous les voyants sont au vert. Une victoire à domicile ce vendredi contre Lille placerait le compteur à cinq succès de rang, une série loin d'être anodine et qui ferait des Rennais de facto un prétendant à l'Europe. D'autant plus qu'avec l'annonce du recrutement pour un an de Yoann Gourcuff, Philippe Montanier a peut-être décroché l'ingrédient qui manquait pour faire de ce Stade rennais 2015-2016 l'équipe surprise de la saison.

Gourcuff, la cerise sur le gâteau ?


C'est ce que pense Jean-Michel Aulas, lequel a expliqué sur OL TV - tout en saisissant l'opportunité de balancer une vacherie sur l'effort salarial consenti par Gourcuff - que le Rennes actuel déjà solide pouvait avoir le petit plus nécessaire à une grande saison si le meneur de jeu retrouvait ses moyens. Pour Montanier, qui avait affirmé que tout entraîneur pouvait se réjouir d'une telle recrue, la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant