Et si Arsenal tenait enfin son exploit ?

le
0
Et si Arsenal tenait enfin son exploit ?
Et si Arsenal tenait enfin son exploit ?

Il faudrait être fou pour y croire. Battu à l'Emirates Stadium (2-0) par le Bayern Munich il y a trois semaines, Arsenal pourrait se résigner. Se résigner à une quatrième élimination consécutive en huitième de finale de la Ligue des Champions. Mais Pep Guardiola ne s'y trompe pas et sait qu'il faudra se méfier de l'instant de rébellion des Gunners. Les deux dernières expériences des hommes d'Arsène Wenger incitent à davantage de prudence.

Tout proche du miracle à Munich l'an passé

13 mars 2013. Il y a quasiment un an jour pour jour, Arsenal se déplace à l'Allianz Arena sans espoir ou presque. Corrigés 3-1 à l'aller, à Londres, les Gunners frôlent pourtant un immense exploit. Grâce à l'ouverture du score rapide d'Olivier Giroud, les visiteurs installent le doute dans les têtes bavaroises. Un autre but d'un Français, signé Laurent Koscielny en fin de match, donnera une saveur toute particulière et un suspense haletant au temps additionnel. Mais il manquera un but aux Gunners et le Bayern sera sacré deux mois plus tard. En 2012 aussi, le miracle a failli avoir lieu. Humilié à Milan 4-0 en huitième de finale aller, Arsenal réservait aux Italiens l'une de ses plus incroyables prestations en C1 au match retour. Rapidement menés 3-0, les Milanais se retrouvaient submergés par une vague rouge et blanche impressionnante. Mais Robin Van Persie manquait un face à face en or qui aurait offert une improbable prolongation aux Gunners. Fin du rêve londonien.

Retour de Mikel Arteta au milieu

Mardi soir, Arsène Wenger devra composer sans Wojciech Szczesny, expulsé à l'aller, et Jack Wilshere, blessé. En revanche, Mikel Arteta, buteur contre Everton samedi, effectuera son retour de suspension et sera du voyage en Allemagne. Un voyage qu'effectueront les supporters d'Arsenal avec cette envie d'y croire. Cet espoir, ce rêve fou de réaliser (enfin) un exploit retentissant sur la scène européenne. Une performance qui pourrait s'avérer déterminante en vue de la fin de saison des Canonniers. Rédigé par Rémi Farge

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant