Et si Alex allait au Brésil ?

le
0

Bientôt cinq ans qu'Alex Rodrigo Dias da Costa n'a plus porté le maillot du Brésil. Une éternité pour cet amoureux de la Seleçao. Mais le « Tank » ne perd pas espoir de retrouver grâce aux yeux du sélectionneur actuel, Luiz Felipe Scolari. « C'est très difficile d'intégrer la Seleçao car la concurrence est féroce sur toutes les lignes, concède-t-il lors d'une interview parue sur le site officiel du PSG. Les spécialistes estiment que trois défenseurs axiaux sont quasiment certains de participer à la Coupe du Monde (Thiago Silva, David Luiz et Dante). Comme le sélectionneur (Luis Felipe Scolari) semble en vouloir quatre, cela signifie que j'ai encore une chance. En m'entraînant dur et si j'enchaîne les bonnes performances durant les quatre prochains mois, je peux y arriver. En tout cas, j'y crois. » Au niveau des performances, le géant de 31 ans fait tout pour se mettre dans la course au dernier strapontin. Avec 21 titularisations cette saison, l'ancien défenseur de Chelsea est évidemment le choix numéro 1 de complément à Thiago Silva. Marquinhos le titille bien mais l'expérience plaide encore en faveur du natif de Niteroi.

« Thiago Silva et Maxwell sont quasiment assurés d'y aller »

Pourtant, en sélection, c'est le jeune défenseur parisien qui pourrait être la surprise de Scolari cet été. « Thiago Silva et Maxwell sont quasiment assurés d'y aller, et je croise les doigts pour eux. Lucas aussi, à mon avis, doit être dans le groupe. C'est un joueur très important pour l'équipe, explique Alex quand on évoque les probables parisiens à la Coupe du Monde. Après, il reste Marquinhos et moi? L'un d'entre nous doit y aller. Je suis content que Marquinhos ait déjà cette opportunité, il est un grand espoir du foot brésilien. C'est un excellent joueur et un très bon gars. » Libéré de tâches défensives par l'assurance de son trident du milieu de terrain, Alex a du coup souvent la liberté de se porter aux avant-postes. Ça tombe bien, il adore ça. « Plus on joue dans le camp adverse, moins on est mis en danger derrière, savoure celui qui a déjà marqué trois fois en Ligue 1 cette saison. Bien sûr, comme l'équipe attaque beaucoup, il faut être très attentif au niveau de notre placement défensif. Les libéraux, les latéraux, les milieux? On doit tous être bien placés afin de ne pas être surpris par une contre-attaque. Le football d'aujourd'hui va toujours plus vite. Peu importe l'équipe contre laquelle on joue, il faut avoir un tempérament offensif. Ici, aucun défenseur n'a de problème avec ça. »

Déjà trois buts cette saison en Ligue 1

Son point fort ? Les coups de pied arrêtés. On se souvient encore de son but si important dans les derniers instants de la rencontre à Guingamp (1-1). Et aussi celui contre Bordeaux. Bref, il ajoute à son intransigeance défensive une capacité à créer le danger sur le but adverse. « Être aussi décisif en attaque, pour un défenseur, cela donne encore plus de confiance, assure l'intéressé. Contre Guingamp, qui a réussi à contrarier notre jeu, on était en train de perdre. C'était donc une bonne chose d'aller arracher un point. Notre objectif est de décrocher le titre en championnat et il est très important de rester régulier, d'engranger des points à chaque match. » S'il y croit encore, Alex sait que le chemin vers le Brésil doit d'abord le mener loin en Ligue des Champions. Là où l'exposition médiatique est plus importante qu'en Ligue 1. Avec ce qu'a montré le PSG mardi à Leverkusen, tous les espoirs sont permis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant