Et qu'est-ce que t'en fais de ton D¸eko ?

le
0
Et qu'est-ce que t'en fais de ton D¸eko ?
Et qu'est-ce que t'en fais de ton D¸eko ?

Son transfert l'été dernier avait fait de la Roma la grande favorite pour le Scudetto, presque un an plus tard, le Bosnien est très loin d'avoir répondu aux attentes et son utilité ainsi que son avenir sont fortement remis en question.

"Vincereeeemo, vincereeeeemo, vinceremo il tricoloooor !", c'est le chant qui accueillit Edin Džeko à l'aéroport de Fiumicino. Comme le veut la tradition, une bonne partie des tifosi romanisti s'enflamment et se voient déjà finir champions d'Italie. C'est que l'attaquant bosnien devait être le chaînon manquant de l'équipe de Garcia ou mieux, le chaînon final. La presse locale et nationale y mettait également du sien sortant de suite les comparaisons avec Gabriel Batistuta dont le recrutement seize ans plus tôt permit au club de fêter le troisième titre de son histoire. Quelques buts et beaucoup de ratés plus tard, où en sommes-nous ?

Džeko : " Je ferai beaucoup mieux l'an prochain "

450000 € le pion ou le croquage


"Les choses ne se sont pas bien passées cette année, mais je m'améliorerai la saison prochaine car je veux me racheter", a déclaré l'intéressé à ses compatriotes de la TV N1. D'une, le Bosnien fait un honnête mea-culpa et reconnaît son rendement insuffisant, de deux, il annonce sa permanence. Pas certain que le club l'entende de cette oreille, les 15 millions du transfert (4 de prêt + 11 de clause de rachat rapidement levée) et les 4,5 millions d'émoluments annuels l'inciteront à y penser deux fois avant de le conserver. La Roma s'attendait à un élément capable de planter ses 20 pions en championnat, c'est pour le moment la moitié et toutes compétitions confondues. Pourtant, tout avait bien commencé avec un coup de tronche vainqueur face à la Juve lors de la seconde journée, s'ensuivent deux pénos en novembre et une disette jusqu'à mi-février pour un réveil tardif fait de 5 buts lors des 11 dernières journées. Ajoutez les deux pions en Ligue des champions, contre le Bayer et lors de la déroute au Camp Nou, et vous avez sa feuille de stats.

Youtube
Parler du reste pour éviter de le juger uniquement sur ses chiffres équivaudrait à une maladroite tentative de se rattraper aux branches. Il y a bien cette carcasse qui use de facto les défenses adverses, mais elle ne fait que trop rarement…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant