Et pour une fois, le Bayern resta muet

le
0
Et pour une fois, le Bayern resta muet
Et pour une fois, le Bayern resta muet

Dans le match de la dernière chance pour relancer le suspense de la Bundesliga, le Bayer a tenu la dragée haute au Bayern Munich et prend un point. Un match vierge au tableau d'affichage mais riche en enseignements.

Bayer Leverkusen 0-0 Bayern Munich


Face au Bayern, lutter pour la possession est une cause perdue. Roger Schmidt le sait. Le stratège du Bayer Leverkusen a donc concocté d'autres combats pour mettre à mal le leader de la Bundesliga : la lutte territoriale et l'engagement physique, avec pour leitmotiv un pressing intense à chaque prise de balle du Bayern. Jamais un joueur de Pep Guardiola ne doit avoir plus d'un mètre devant lui. Il ne s'agit pas de donner des coups pour le plaisir d'en donner, mais bien d'être agressif avec rigueur et rugosité pour enrayer la machine adverse. C'est là véritablement la faiblesse de Munich : peu habituée à ce type de comportement, perturbée dans son rythme habituel, l'équipe en perd une partie de son football et passe à deux doigts de perdre ce match. Au combat du tableau noir, Roger Schmidt gagne aux points. Au classement, il les partage.

Pressing et nettoyage


Dans un match très tendu dans les duels, avec un engagement intense, le Bayer mise donc tout sur la vitesse de ses pions offensifs et un harcèlement des lignes munichoises de tous les instants. Le début de match du Werkself est exactement celui qu'il fallait. Le Bayern est mis à mal. Il ne peut ronronner son football. Néanmoins, la pression exercée est souvent à contre-temps, dépassée par l'exécution des joueurs du FCB. Résultat, l'image qui domine en ce début de match est celle de joueurs du Bayern à terre et d'un arbitre qui essaye de calmer les ardeurs des acteurs. Cela ne fait guère sourciller les Rouge et Noir, qui continuent de coller au plus près les Bavarois. Seule moment de détente, Toprak est léger face à Lewandowski alors que le ballon semble destiné à sortir en 6 m. Le Polonais remise au dernier moment et sème un court instant la panique dans les esprits du Bayer. Sans résultat franc.

Quand le Bayern dépense, dépense, dépense...
Le match s'avère très sympa à regarder par le combat offert, mais difficile à raconter comme un match habituel. Ici, il n'y a pas de frappes, ni de passes lumineuses, encore moins d'arrêts spectaculaires. Il y a seulement…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant