Et pendant ce temps-là, François Hollande est à... Monaco

le
2
Le prince Albert a accueilli un François Hollande ravi au palais, le 14 novembre.
Le prince Albert a accueilli un François Hollande ravi au palais, le 14 novembre.

Les flics sont dans la rue, l'Éducation nationale est en grève, les Bretons sont au bord de la révolte, les préfets tirent la sonnette d'alarme, la croissance recule, des députés réclament un remaniement ministériel. On imagine François Hollande aux cent coups, discutant avec ses conseillers, consultant ses alliés politiques - enfin, ce qu'il en reste -, téléphonant aux députés sécessionnistes, en réunion avec les plus éminents experts économiques du pays, en conciliabule avec les patrons des grands instituts de sondage pour comprendre comment il peut renouer le fil avec le peuple..

Non. Il est en visite à Monaco ! Vous je rêvez pas... Officiellement, sont prévus une visite de quartier industriel de Fontvieille, une autre au palais princier, puis la signature d'accords de partenariat dans le domaine de la recherche, enfin, l'inévitable conférence de presse entre les deux chefs d'État, François Hollande et le prince Albert II. Reconnaissons qu'il n'y avait rien de plus urgent que cette visite officielle. L'Europe qui s'impatiente, l'Allemagne qui s'inquiète, les syndicats qui se désespèrent, les chefs d'entreprise qui déposent le bilan et les Français qui grondent n'ont qu'à attendre. Le salut viendra de la principauté. Courage, fuyons...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspad le jeudi 14 nov 2013 à 16:48

    il savait pas, il pensait que Monaco était le principal partenaire économique de la France

  • patr.fav le jeudi 14 nov 2013 à 15:46

    sarko et hollande sont les bouffons de l'europe !!!