Et Mark Hughes amorça le déclin d'Oldham

le
0
Et Mark Hughes amorça le déclin d'Oldham
Et Mark Hughes amorça le déclin d'Oldham

Au début des années 90, Oldham était un des clubs montants en Angleterre, un de ceux qui ont disputé la saison inaugurale de la Premier League. Mais un terrible printemps 1994 l'a fait basculer d'une possible finale de FA Cup à Wembley assortie d'un maintien confortable à une cruelle élimination et une relégation dont il ne s'est jamais remis depuis. Il a suffi d'un but (superbe) de Mark Hughes pour Man Utd dans les derniers instants d'un match mémorable pour que l'irrémédiable déclin d'une institution s'amorce

10 avril 1994, il y a 21 ans jour pour jour, au stade de Wembley. La veille, dans ce même lieu, Chelsea a disposé de Luton Town (2-0) pour se hisser jusqu'en finale de la FA Cup. Les Blues attendent leurs adversaires. Ce sera Manchester United ou Oldham Athletic. Ce match du 10 avril est a priori quasi aussi déséquilibré que celui de la veille, avec une confrontation entre le fringant leader de la Premier League et une formation d'Oldham qui évolue, certes, également en élite, mais qui se bat depuis le début de saison pour son maintien. Les Red Devils sont néanmoins privés ce soir-là de leur star Éric Cantona, suspendu. Ce même 10 avril, le Français vient d'être élu meilleur joueur de la Premier League, mais il doit assister à cette demi-finale de coupe en tribune, laissant ses partenaires orphelins et offensivement en panne d'inspiration.

Après 90 minutes, le score est toujours de 0-0 et il faut donc se résoudre à disputer la prolongation. Elle va d'abord sourire à Oldham, qui ouvre la marque par l'intermédiaire de Neil Pointon, sur corner à la 106e. Les supporters des "Latics" n'en reviennent pas : leur équipe est sur le point d'éliminer le grand favori de la compétition pour s'offrir un nouveau déplacement à Wembley, en finale cette fois. Les minutes s'égrènent jusqu'à la dernière et cette ultime occasion que va brillamment convertir Mark Hughes : le bon soldat trentenaire hérite d'un ballon aérien difficile à exploiter dans la surface, qu'il décide de reprendre de volée pour tromper la vigilance du gardien d'Oldham. C'est le début du "Fergie Time" !

Un club maudit
Règlement de la FA Cup oblige, ce 1-1 au bout de 120 minutes ne se termine pas par une séance de tirs au but, mais implique un "replay", un nouveau match en un autre lieu. Il aura lieu trois jours plus tard à Maine Road, l'antre de City, et MU l'emportera cette fois facilement 4-1, grâce notamment à l'ouverture du score de l'ancien d'Oldham Denis Irwin. Les Latics n'ont pas encore eu le temps de digérer cette égalisation cruelle subie trois jours plus tôt. Ils ne la digéreront jamais vraiment en fait : les…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant