Et Ibra réinventa le PSG

le
0
Et Ibra réinventa le PSG
Et Ibra réinventa le PSG

137 matchs, 110 buts, voilà Zlatan Ibrahimović meilleur buteur de l'histoire du PSG, effaçant les 109 buts de Pauleta du sommet. Voir Ibra devenir le buteur numéro 1 du club n'est pas une surprise. Cependant, il ne faut pas minimiser l'énorme impact qu'a eu le joueur pour le PSG. Il y aura toujours un avant et un après Ibra.

79 buts en Ligue 1 (96 matchs), 15 en Ligue des champions (25), 9 en Coupe de France (10), 5 en Coupe de la Ligue (6) et 2 lors du Trophée des champions (3). Ce lundi 5 octobre 2015, Zlatan Ibrahimović peut regarder ses statistiques dans les yeux. Au-dessus de lui, il n'y a plus personne dans l'histoire du PSG. Pedro Miguel Pauleta vient d'être relégué à la deuxième place. L'histoire a bien fait les choses, puisque le Suédois s'est emparé du record au Parc des Princes lors d'une victoire contre l'OM. Marseille, sa victime préférée puisqu'en 8 matchs contre les Olympiens, le numéro 10 parisien compte 7 victoires, 1 nul et surtout 8 buts. Pour un mec qui n'est venu que pour le pognon, il a un sacré sens du détail. Par exemple, Pauleta, lui, s'était emparé du record de Dominique Rocheteau un soir de défaite au Parc des Princes contre Toulouse. Un soir de crise hivernale. Le hasard, sans doute. Mais rien n'est jamais vraiment dû au hasard dans le football. On a beau avoir aimé Pauleta, admiré ses buts contre l'OM, son accent délicieux, sa régularité, il n'en reste pas moins qu'un très bon joueur de Ligue 1, pas plus. Sinon, pourquoi diable aurait-il passé cinq saisons au sein du PSG le moins performant de l'histoire ?

Et pourquoi aucun gros club n'a jamais pensé à l'engager quand il enfilait les buts à Bordeaux et Paris ? La différence est sans doute là. Ibra est le meilleur buteur de l'histoire du PSG, mais il en est aussi son plus grand joueur au moment de la période sportive la plus faste de l'institution. Être au bon endroit au bon moment. En bon attaquant, le Suédois a respecté le timing. Il était le levier indispensable du club et lui avait besoin d'un nouveau défi à sa mesure. Chacun s'est bien trouvé. Mais au-delà de tout, il reste un buteur hors pair au parcours remarquable. Ajax, Juventus, Barcelone, Inter, Milan, le CV du géant est un cœur à lui tout seul. À l'inverse de Pauleta, Ronaldinho ou encore George Weah, quand Ibrahimović signe au PSG, c'est déjà une star mondiale. Un joueur reconnu. Son passage dans la capitale a renforcé ce postulat. Ce qui n'est pas rien.

Il aurait plu à Francis Borelli


Certes, le PSG ne gagnera sans doute jamais la Ligue des champions tant que le Suédois sera là, mais sa venue était nécessaire pour médiatiser le projet QSI. Nécessaire et indispensable. Qui d'autre que Zlatan Ibrahimović pouvait allier gouaille, talent et buts pour…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant