Et hop, revoilà Arda Turan !

le
0
Et hop, revoilà Arda Turan !
Et hop, revoilà Arda Turan !

Pour la nouvelle année, le FC Barcelone enregistre l'arrivée concrète d'Arda Turan. Privé de compétition depuis son transfert en juillet dernier, le Turc a dû passer le temps en Catalogne hors des caméras et via les réseaux sociaux. Une vie de pacha.

Champion d'Espagne, champion d'Europe, puis champion du monde. C'est une certitude, les derniers six mois du FC Barcelone en 2015 seront marqués par le sceau de la victoire. Un succès international donc, susceptible d'attirer les meilleurs joueurs de la planète. Parmi eux, l'un des guerriers les plus fidèles du Cholo Simeone la saison passée : Arda Turan. Courtisé par plusieurs écuries, l'ancien Colchonero avait en réalité un compte à régler avec son cœur. "Tous les gens qui me connaissent vraiment savent que depuis mon enfance, j'ai toujours voulu jouer pour le FC Barcelone, explique la recrue à sa présentation officielle devant la presse. C'est le meilleur club au monde et je suis enchanté d'être ici. C'est un rêve pour moi. J'avais beaucoup de propositions, mais quand celle du Barça est arrivée, j'ai mis les autres de côté." Fan absolu d'Andrés Iniesta qu'il considère comme son "idole", l'enfant du quartier stambouliote de Bayrampasa va porter pour la première fois ce mythique maillot bleu et rouge ce week-end en Liga, la suspension de la FIFA enfin terminée. "Derniers jours en 2015, gazouillait le barbu sur Twitter lundi dernier. Je suis impatient de commencer avec le Barça. Merci à tous de m'avoir soutenu pendant cette période. Je vous aime tous !" Une période d'intégration de juillet à décembre au sein de la famille blaugrana, mais aussi une période de détente et de plaisir.

Restaurants, châlet et sourires bright


Les vacances passées et la présentation officielle faite face caméra, l'homme commence par un beau cadeau : faire connaissance avec ses nouveaux partenaires. Parce que taper un shake à Lionel Messi, Neymar ou Luis Suarez tous les matins, ça nécessite toujours un petit temps d'adaptation. Amitié toujours, l'homme profite de son arrivée sur la capitale pour rejoindre des amis afin de se remplir la panse dans des restaurants locaux. Le plaisir de vivre, c'est aussi s'acheter un logis à sa convenance. Pour ce faire, Arda Turan cherche un bon mois. Fin août, le prix fixe de la chambre d'hôtel se transforme en loyer d'un magnifique chalet situé dans la commune catalane d'Esplugues de Llobregat. Un patelin que Dani Alves, Gerard Piqué ou… Andrés Iniesta squattent aussi. Mieux vaut être au plus proche de son…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant