"Et dire que j'aurais pu en mettre cinq..."

le
0
"Et dire que j'aurais pu en mettre cinq..."
"Et dire que j'aurais pu en mettre cinq..."

Inzaghino, le petit frère de Pippo qui a martyrisé l'OM un soir de C1 avec la Lazio et qui a remplacé Pioli, fête ses 40 ans aujourd'hui. Et on est allé prendre de ses nouvelles.

Il n'est pas un peu jaloux, Pippo, que tu détiennes un record européen (quadruplé en match de Ligue des champions, ndlr), alors que c'est lui le patron dans cette catégorie ? Absolument pas, au contraire, c'est un des seuls qui a failli égaler cet exploit. C'était lors d'un match de Ligue des champions contre le Deportivo La Corogne en poules en 2002, il avait déjà inscrit un triplé et en toute fin de match, il touche la transversale. Tu imagines les Inzaghi codétenteurs de ce record ? Après tout, je reste le seul Italien à avoir inscrit autant de buts dans une même rencontre de Ligue des champions. Je conserve ce record avec fierté, et j'adore toujours en parler !

Tu avais préparé ce match contre Marseille de façon particulière ? Non, parce qu'en plus, on ne savait vraiment pas quelle équipe on allait affronter, on ne connaissait pas bien les noms en face. Je veux dire, on avait préparé le match de façon générale sans approfondir les individualités. C'était une rencontre décisive, une victoire était impérative pour rester dans la course à la qualification pour les quarts et on savait que Marseille vivait une mauvaise période, je crois même qu'ils luttaient pour ne pas descendre.

Tu te rappelles du nom des défenseurs que tu as martyrisés ce soir-là ? Alors ? Il y avait un certain Abardonado, et puis Porato dans les buts. Je me souviens aussi de Pires et De la Peña parce qu'il était prêté par la Lazio, mais le reste…

Porato qui t'arrête d'ailleurs un penalty ce soir-là ! Je l'avais plutôt bien tiré d'ailleurs, il a été très bon sur la parade, le bougre, ça aurait pu faire cinq buts, c'est tout le paradoxe, j'établis un record, mais j'ai quand même des regrets.

C'est le seul quadruplé de ta carrière ? Chez les pros oui, mais j'en ai mis dans les équipes de jeunes. Je n'ai aussi inscrit qu'un seul triplé, c'était avec Piacenza lors du derby contre Bologna en Serie A.

Tu as croisé des supporters marseillais les années suivantes ? Ça m'arrive parce que je passe souvent mes vacances à Antibes sur la Côte d'Azur, certains me reconnaissent et ça part en chambrage, ce sont toujours des moments…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant