Et de trois pour le PSG !

le
0

Le Paris Saint-Germain est officiellement champion de France ! Dominateurs et buteurs à deux reprises en première période, les Parisiens ont su gérer le reste de leur match pour s'imposer tranquillement dans l'Hérault (1-2) et s'offrir un troisième sacre consécutif.


Montpellier - PSG
(1-2)

A. Mounier (38') pour Montpellier , B. Matuidi (17'), E. Lavezzi (23') pour Paris S-G.


Cette fois, c'est officiel ! Le Paris Saint-Germain est champion de France pour la troisième fois consécutive et pour la cinquième fois de son histoire ! Laurent Blanc et ses joueurs n'ont même pas souhaité attendre la dernière journée pour officialiser leur sacre. Il faut dire qu'il suffisait d'un rien pour que Sirigu et ses coéquipiers atteignent leur but. Un rien qui aura duré 17 petites minutes. 17 minutes de beau jeu, orchestrées par un Pastore étincelant. 17 minutes pendant lesquelles les Montpelliérains ont essayé, avec leurs armes émoussées, d'empêcher l'inévitable. Seulement, même sans Thiago Motta, Verratti et le Z, le PSG était trop fort, et trop déterminé. D'un plat du pied (= sécurité), Blaise Matuidi est allé délivrer le club de la capitale, qui pourra célébrer tranquillement son sacre avec les siens, la semaine prochaine, au Parc des Princes. Il ne reste plus aux Parisiens qu'à aller gagner la Coupe de France face à l'AJA pour réaliser un triplé mémorable et clore de la meilleure des manières cette saison 2014-2015. Gageons que la prochaine sera tout aussi plaisante à suivre !

Rapides et furieux


Au coup d'envoi, les Parisiens sont à 90 minutes d'un nouveau titre de champions de France. Et une chose est certaine, les hommes de Laurent Blanc veulent plier cette formalité le plus rapidement possible. Seulement, les Montpelliérains aimeraient bien aller chercher une hypothétique place qualificative en Europa League. Les joueurs de Rolland Courbis pressent très haut des Parisiens qui ne mettent tout de fois que très peu de temps avant de se montrer. Lavezzi manque même d'ouvrir le score, mais le centre de Maxwell ne trouve que le sommet de son crâne (5'). Dans la foulée, Hilton se permet même de glisser une passe décisive à Cavani, qui rôde mais se manque (7'). Dominateurs, les coéquipiers de Sirigu trouvent rapidement la faille. Au quart d'heure de jeu, Rabiot glisse une passe…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant