Et de trois pour la Lazio, le Milan sans souci

le
0

La Lazio enchaîne, le Milan confirme, petit coup d'arrêt pour la Samp' et Torino poussif. Retour sur cette septième journée de Serie A qui a vu Palerme et l'Atalanta l'emporter dans les dernières secondes.

La Lazio enquille
Fiorentina – Lazio Rome : 0-2
Buts : Djordjevic (35e), Lulic (91e) pour la Lazio

Aquilani était à deux doigts d'inscrire le BUT de cette 7e journée de Serie A. Une merveille qui aurait pu permettre à la Fiorentina d'égaliser. Un coup-franc joué rapidement par Pizarro au dessus du mur : dos au but, Aquilani tente la bicyclette. Mais non. Marchetti et la défense Laziale en décident autrement. Le ballon est repoussé, comme toutes les attaques florentines. Aujourd'hui les romains se sont montrés bien plus tueurs, réfléchis et agressifs. Ils prennent l'avantage en première mi-temps grâce à Djordjevic : Candreva, en profondeur, centre en première intention pour Filip. L'ancien canari se jette et ça fait 1-0. Un avantage que les Romains ne lâcheront plus. Ciani, Radu et compagnie y veillent. Agressifs voire même brutaux, les défenseurs Laziali brident la domination de la Viola. En fin de partie, La Lazio profite d'un contre pour tuer le match. Un trois contre un bien négocié par Candreva et Lulic. La Lazio se trouve enfin un petit rythme de croisière. Trois matchs, neuf points. Sympathique.

Le Milan sans pitié
Hellas Vérone – AC Milan : 1-3
Buts : Marques CSC (21e), Honda (27e, 55e) pour le Milan et Lopez (87e) pour Vérone

Un CSC, c'est marrant. Et celui de Rafael Marques (pas l'ancien du Barça) aujourd'hui n'échappe pas à la règle. Sur un centre d'Abate, le pauvre brésilien dévisse complétement et envoie un boulet dans ses propres cages alors qu'il n'y avait aucun danger. Le Milan n'en demandait pas tant. Honda enfonce les Gialloblù quelques minutes plus tard. Lancé en profondeur par El Shaarawy, Keisuke prend Rafael à contre pied. Bis Repetita en seconde période. Honda crucifie le Hellas Vérone. Trois buts d'avance et Abbiati se charge du reste : dégouter les attaquants véronais. Lopez trouve la faille dans les dernières minutes. Mais ça ne change rien. Solide, réaliste, Milan confirme sa bonne forme du moment












...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant