Estrosi veut que Fillon «clarifie» ses relations avec Sarkozy

le
0
Estrosi veut que Fillon «clarifie» ses relations avec Sarkozy
Estrosi veut que Fillon «clarifie» ses relations avec Sarkozy

«Si François Fillon franchit une ligne, bien évidemment c'est au côté de Nicolas Sarkozy que je me trouverai», prévenait-il la semaine dernière. Ce jeudi, le député-maire UMP de Nice (Alpes-Maritimes) adresse, dans les colonnes de «Paris Match», une nouvelle et ferme mise en garde à l'ancien Premier ministre, qu'il avait soutenu dans la course à la présidence de l'UMP.

«Si les relations entre Sarkozy et Fillon ne sont pas clarifiées par ce dernier, ma fidélité depuis trente ans à l'égard de Nicolas Sarkozy ne se démentira pas dans les mois et les années qui viennent», avertit Christian Estrosi, après la multiplication, par François Fillon, de déclarations le mettant de facto en opposition frontale avec l'ancien chef de l'Etat.

«Une stratégie d'émancipation»

«Je l'ai soutenu pour la présidence de l'UMP car, comme lui, j'avance des idées reposant sur le gaullisme social», a précisé le député-maire de Nice à propos de l'ex-Premier ministre. «Je lui demande aujourd'hui de mobiliser toute son énergie contre le gouvernement et sur des idées d'avenir», a-t-il poursuivi, indiquant ne pas approuver «ses propos polémiques à l'égard de celui qui reste notre leader naturel Nicolas Sarkozy».

Et d'insister, alors que doit se tenir ce jeudi une convention UMP sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy : «Notre responsabilité est de préserver son image, pas de l'écorner. Il peut être, le moment venu, notre meilleur recours. Nos divisions sont le carburant de la machine à perdre.»

En défiant l'ex-président de la République, François Fillon pourrait bien perdre des plumes. Plusieurs de ses soutiens ont effectivement eu la même réaction que Christian Estrosi au lendemain de ses déclarations choc à l'hebdomadaire «Valeurs actuelles». Comme l'a résumé, le député-maire UMP de Troyes (Aube), François Baroin, ce jeudi matin sur Europe 1 : «Il a une stratégie d'émancipation, elle comporte des risques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant